Problèmes rencontrés par les entités de l’économie sociale

By 28 April 2011

Problèmes et Recommandations – Section 3:
L’objet de l’étude est de déceler les problèmes rencontrés par les entités de l’économie sociale est les recommandations proposés en vue d’y remédier.

  1. 1. Problèmes

Pour les coopératives
Parmi les éléments qui constituent de sérieux problème au fonctionnement et au développement du système coopératif on peut relever(1):

      La méconnaissance de « l’institution coopérative » par la quasi-totalité des coopérateurs due au premier lieu à leur faible niveau de scolarisation et en second lieu à l’administration qui initie la création de la coopérative. En effet le niveau d’éducation observé ne dépasse guère l’enseignement coranique. Les individus qui se regroupent assimilent « la coopération », à un lieu  où il vont obtenir de l’aide de la part de l’Etat (ou d’un président

:

      qui leur a fait beaucoup de promesses dans ce sens). Lorsque la création de la coopérative est initie par l’autorité locale (comme c’est souvent le cas). On une administration, mis à part les démarches administratives et les

 

    explications juridiques, aucune culture d’entreprise n’est transmise
  • La création des coopératives se fait souvent sans étude préalable (ni étude économique ni étude de faisabilité.
  • Faible niveau de scolarisation des membres du conseil d’administration qui engendre plusieurs conséquences négatives. D’une part, les abus sont acceptés puisque les membres ignorent le contenu exact  de la loi et donc leurs droits.   En second   lieu la   gestion de l’entreprise est  archaïque et la       coopérative survit avec peine puisque les dirigeants n’ont aucune
  • L’aide de l’Etat (matérielle) n’a pas été accompagnée d’une formation adéquate ni d’un suivi.
  • Dans certaines coopératives le nombre d’adhérent est excessif.
  • Sous-capitalisation de la majorité des coopératives.
  • Trop d’administration s’occupent des coopératives: L’ODCO(2). les ministères de tutelle, les autorités locales, les attributions sont mal définies ce qui entraîne des abus de la part de certains fonctionnaires.
  • Le rôle de l’ODCO est limité à des contrôle d’ordre juridique: Les coopératives ignorent ses missions et ne le perçoivent les retirer.
  • La comptabilité n’est tenue d’approximativement, les prestations des cabinets d’expertise sont trop chères pour les coopératives.
  • En matière de la TVA, la chaîne de la déductibilité est interrompue au niveau des coopératives puisqu’elles en sont exonérées. En conséquence, elles la supportent en tant que consommateur final.
  • Le financement bancaire est difficilement accessible à l’institution coopérative.

Pour les associations et les mutualités
De nombreux facteur entravent la croissance et l’efficacité des associations (3) et mutualité:

  • mutualités Manque de clarté quant à l’identité, aux objectifs et espace d’intervention.
  • · Faible niveau de scolarisation des membres des associations et des mutualités.
  • Faible participation des populations cibles.

Absence d’ouverture des espaces associatifs les uns sur les autres

  • Absence des mécanismes de concertation, de coordination et de partenariat, bilatéraux et multilatéraux.
  • La politique d’austérité menée par le Maroc depuis 1976 et qui a touché tous les secteurs n’a pas autant épargné la mutuelle, en effet cette politique conduit a une retard dans les délais de remboursement qui sont ainsi passés de 15 jours à 6 moi et parfois encore de 7 mois à 8 mois lorsqu’il s’agit des dossiers dites compliqués.
  • Parfois l’adhérant ne remplit pas soigneusement la feuille de maladie ce qui implique le rejet  de son dossier cela signifie que les risques de pertes des dossiers sont assez grands.

Lire le mémoire complet ==> (L’Economie Sociale au Maroc)
TFE en Economie & Gestion
_________________
(1): source: office du développement de la coopération, Délégation de la région Meknes-Tafilalt;
et « Entreprises privée et économie sociale au Maroc » Saadia BOUTAHLIL-BEKKALI, REMALD n°32, 2003, Collection « Manuel et travaux universitaires ».
(1): Office du développement de la coopération
(2): association de la grande Ismailia de Meknes.