Morphologie, place et régime de la préposition “à”

By 22 April 2011

Première partie – Chapitre premier: Emplois de la préposition « à »
I- Morphologie des prépositions :
“Les prépositions sont d’origine diverse, certaines transmises directement au français par le latin, d’autres de création plus récente”[1].

1- Cas de certaines prépositions transmises directement du latin :
Ce sont les prépositions les plus courantes du français :
– “à élément du lat. ad, marquant la direction, le but à atteindre ou le passage d’un état à un autre”[2].
– de < de
– en < in.

2- Cas des prépositions formées par dérivation impropre :
Ce sont des mots appartenant en français à d’autres catégories grammaticales. Ils sont issus:
-D’adverbe comme devant, derrière, depuis,
-D’adjectif : plein, sauf

Exp.: « de l’argent plein les poches » qui s’oppose à «les mains pleines ». Dans la première phrase  « plein » fonctionne comme préposition qui met en relation syntaxique l’argent et les poches par contre plein dans la 2ème phrase est un adjectif qui s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il détermine (les mains).

la préposition “à” – De participe : suivant, moyennant, excepté, passé, vu

Exp.:- excepté nos voisins.

– Nos voisins exceptés.
Excepté dans la 1ère phrase fonctionne comme préposition parce qu’il est placé à gauche de son régime par contre excepté dans la 2ème phrase est un adjectif. Donc la nature d’excepté dépend de sa place dans la phrase.

3- Cas des prépositions formées par composition :
– Sur une base latine : parmi < per medui
– Sur une base romane : malgré est composé de l’adjectif mal et du nom gré.
– Les locutions prépositives : à côté de, au lieu de,

Après cet aperçu morphologique sur les prépositions en général, nous allons nous contenter d’étudier la préposition ” à”. Celle-ci est un petit mot que le locuteur emploie fréquemment sans se rendre compte de ses valeurs et de ses emplois. Ainsi nous jugeons nécessaire d’aborder en premier lieu certains emplois de cette préposition mais avant il faut préciser sa place et son régime.

II- Place et régime de la préposition “à”
« On appelle régime de la préposition l’élément subordonné qu’elle rattache au mot complété »[3]. Ainsi le régime de la préposition “à” est la plupart des cas un complément circonstanciel. Comme il peut être un objet indirect, un complément d’adjectif ou d’adverbe  Quant à la nature il peut introduire un nom, un adjectif numéral, un pronom, un infinitif, un adverbe.

Pour la place de la préposition “à” elle est toujours suivie immédiatement de son régime. Ce denier s’emploie sans article vu l’union intime qu’il a avec la préposition.

Exp.: prendre à témoin.
Parfois on intercale un adverbe ou même tout un groupe de mots entre la préposition ” à ” et son régime.

Exp.: à tout prendre.
La préposition « à » Emplois et Valeurs
_____________________________________________
[1] -Delphine Denis et Anne Sancier Château, Grammaire du français, .Edition Le Livre de poche, p : 441.
[2] – Le Petit Robert , Dictionnaire de la langue française p : 1.
[3] – Delphine Denis et Anne Sancier Chateau, Grammaire du français,  op  cit,, p : 442