Le logiciel libre contre le logiciel propriétaire

By 24 April 2011

Le logiciel libre contre le logiciel propriétaireChapitre II
Beaucoup de gens pensent qu’un produit est gagnant uniquement s’il a une part de marché significative. Il s’agit d’une opinion très commune, mais il y a une raison à celle-ci: les produits ayant de grandes parts de marché obtiennent des applications, des utilisateurs qualifiés, et un élan qui réduit le risque futur.

Certains auteurs arguent que OSS/FS ou GNU/Linux ne font pas partie du courant principal, mais vu leur utilisation répandue, ces considérations reflètent le passé et non le présent. Il existe d’excellents indicateurs montrant que l’OSS/FS possède des parts significatives dans de nombreux marchés:

1. Apache est le premier serveur Internet depuis avril 1996. Netcraft’s statistics on webservers6 a démontré qu’Apache domine le marché public des serveurs Internet depuis qu’il est devenu numéro un en avril 1996. Par exemple en juin 2002, Netcraft a recensé tous les sites Internet qu’il a pu trouver (38.807.788 sites) et a prouvé que Apache possède 59,67% du marché, Microsoft 28,96%, Zeus 2,06% et IPlanet (alias Netscape) 1,77%.

Part de marché pour les plus grands serveurs Internet, août 1995 – juin 2002

Part de marché pour les plus grands serveurs Internet,  août 1995 - juin 2002

Plus récemment, Netcraft a essayé de décompter les sites « inactifs ». En effet, beaucoup de sites ont été ouverts uniquement pour « prendre de la place » mais ne sont pas activement utilisés. En comptant uniquement les sites « actifs », Apache s’améliore encore: en juin2002, Apache occupait 64,42% du marché, Microsoft 24,93%, iPlanet 1,66%, et Zeus1,34%.

Parts de marché pour les serveurs Internet actifs, juin 2000 – juin 2002
Parts de marché pour les serveurs Internet actifs

Le même résultat a été obtenu indépendamment par E-soft7. Leur rapport publié en avril 2002 a examiné 5.940.265 serveurs Internet et a constaté qu’Apache était premier (65,80%), Microsoft IIS (Internet Information Server) étant deuxième (25,30%). Evidemment ces résultats évoluent sans arrêt, les derniers chiffres d’études sont consultables chez Netcraft et E-soft.

2. Deux études de Netcraft en 2001 (enquêtes de juin 2001 et de septembre 2001) ont constaté que GNU/Linux est le système d’exploitation numéro deux au niveau des serveurs Internet en comptant par adresse IP (et que ce système avait gagné de considérables parts de marché depuis février 1999). Chaque connexion à un réseau accessible au public est liée à une seule adresse Internet appelée adresse IP, et cette étude utilise les adresses IP (leur enquête de serveur Internet comptant par IP et non par nombre de machines physiques).

Une précision: Netcraft date ses informations fondées sur les études sur les serveurs Internet (Note: je ne parle pas de la date de publication), et ils ne rendent compte que des informations datant d’un ou plusieurs mois. Ainsi, l’enquête datée de juin 2001 a été publiée en juillet et concerne les résultats d’études sur les systèmes d’exploitation de mars 2001, alors que l’enquête datée de septembre 2001 a été publiée en octobre et concerne les résultats de juin 2001.

Voici les résultats d’enquête de Netcraft:
résultats d'enquête de Netcraft

Tout dépend de ce que vous voulez mesurer bien entendu. Beaucoup de BSD (Free BSD, Net BSD, et Open BSD) sont aussi des OSS/FS. Une part d’au moins 6,1% devrait donc être ajoutée aux 29,6% de GNU/Linux pour déterminer le pourcentage de systèmes d’exploitation OSS/FS utilisés comme serveurs Internet. Il semble donc qu’approximativement un tiers des ordinateurs des serveurs Internet utilise un système d’exploitation OSS/FS. On retrouve aussi des différences régionales. Par exemple, nous pouvons constater que GNU/Linux arrive devant Windows en Allemagne, Hongrie, République Tchèque et en Pologne.

Les sites Internet connus utilisant GNU/Linux incluent ceux de la Maison Blanche, Google et Rackspace. D’autres sites web utilisent également des systèmes d’exploitation OSS/FS comme Yahoo et Sony Japan qui utilisent Free BSD. En rassemblant tous les systèmes Unix ou similaires on arrive à un total de 44,8% (comparés aux 49,2% de Windows) en mars 2001.
Comme exposé par Netcraft, Apache fonctionne avec des systèmes Unix variés et fait fonctionner plus de sites que Windows. Il est fortement développé comme hôte des compagnies et ISP qui s’efforcent de faire fonctionner un maximum de sites sur un seul ordinateur afin d’en réduire les coûts.

3. GNU/Linux est le système d’exploitation numéro un des serveurs Internet (en comptant par noms de domaine) selon une étude de 1999 portant principalement sur les sites européens et les sites d’éducation. La première étude que j’ai découverte et qui examinait la pénétration du marché par GNU/Linux est une enquête faite par Zoebelein8 en avril 1999. Cette étude montre que, du total des serveurs Internet en 1999 [exécutant au moins ftp, news, ou http (www)] se trouvant dans une base de données de noms qu’ils utilisaient, le système d’exploitation numéro un était GNU/Linux (à 28,5%). Il est important de noter que cette étude, la première que j’ai découvert pour essayer de répondre aux questions concernant les parts de marché, utilisait des bases de données existantes sur les serveurs de «.edu» (domaine de l’éducation) et une base de données RIPE (qui recouvre l’Europe, le Moyen Orient, une partie de l’Asie et de l’Afrique), ce qui veut dire qu’il ne s’agit pas d’une étude prenant compte « l’entièreté d’Internet » (par exemple elle omet « .com » et « .net »).

Cette étude est réalisée par nom de domaine (le mot que vous tapez dans un navigateur pour trouver un site) plutôt que par adresse IP. Ce qui implique que le décompte diffère de celui de Netcraft, pour son étude sur les systèmes d’exploitation de juin 2001. Notons que cette étude a pris en compte les serveurs fournissant des services ftp et news (n’étant pas uniquement des serveurs Internet).

Voici les différents systèmes repris dans l’étude:

les différents systèmes repris dans l'étude

4. GNU/Linux est le deuxième système d’exploitation des serveurs vendu en 1999 et 2009, et présente la croissance la plus forte. Selon une étude IDC de juin 200014 sur les licences de 1999, 24% du total des serveurs installés en 1999 (en comptant les services Internet et Intranet10) fonctionnaient sous GNU/Linux. Windows NT arrivait premier avec 36%. Tous les systèmes Unix mis ensemble totalisaient 15%. Une nouvelle fois, depuis que certains systèmes Unix sont devenus des systèmes OSS/FS (par exemple Free BSD, Open BSD, et Net BSD), le nombre de systèmes OSS/FS a dépassé celui de GNU/Linux. Notez que tout dépend de ce que vous désirez calculer. 39% de tous les serveurs installés depuis cette étude étaient des systèmes Unix ou similaires (totalisant 24% + 15%), ce qui fait des serveurs utilisant un système Unix ou similaire les numéro un au niveau des parts de marché (si vous regroupez les chiffres de GNU/Linux et d’Unix).

IDC a réalisé une étude similaire le 17 janvier 2001 intitulée «Server Operating Environments: 2000 Year in Review11». Au niveau des serveurs, Windows est arrivé à 41% des ventes des systèmes d’exploitation pour les nouveaux serveurs en 2000 et s’est accru de 20%. Cependant, GNU/Linux est parvenu à 27% et augmenta encore de 24%. Les autres principaux systèmes Unix comptaient alors 13%.

5. Le «November 2001 edition of the Evans Data International Developer
Survey Series12 » rapportait, lors d’interviews de plus de 400 promoteurs (représentant plus de 70 pays) sur le système d’exploitation qu’ils pensaient utiliser pour la plupart de leurs applications l’année prochaine, que 48,1% des promoteurs internationaux et 39,6% des Nord-Américains avaient l’intention de diriger la plupart de leurs applications vers GNU/Linux alors que moins d’un tiers de la communauté des promoteurs internationaux utilisaient GNU/Linux l’année précédente (pour leurs applications).

serveurs installés aux USAL’étude montrait aussi que 3,8% de la communauté internationale des promoteurs et 33,7% des promoteurs nord-américains avaient déjà écrit des applications pour GNU/Linux, et que plus de la moitié de ceux repris dans l’étude avaient suffisamment confiance en GNU/Linux pour l’utiliser pour des applications portant sur des missions exigeantes.

6. Microsoft a commandité sa propre enquête pour « prouver » que GNU/Linux n’est pas largement utilisé, mais de gros défauts apparaissaient dans cette enquête. Microsoft a sponsorisé un rapport du groupe Gartner13 annonçant le fonctionnement sous GNU/Linux de seulement 8,6% des serveurs installés aux U.S.A. pendant les trois quarts de l’année 2000.

Cependant, Microsoft, étant sponsor de l’enquête, avait une entière liberté pour créer des chiffres très bas qui sont bien différents de ceux de l’étude IDC sur le même sujet.

7. IBM a découvert une croissance de 30% dans le nombre des applications GNU/Linuc au niveau des entreprises pendant une période de six mois s’achevant en juin 2001. Il fut un temps où il était commun de dire: « Il n’y a pas suffisamment d’applications fonctionnant sous GNU/Linux au niveau de l’utilisation par les entreprises. ». Toutefois, selon une étude de la firme IBM, il existe plus de 2300 applications GNU/Linux disponibles chez IBM (avec un accroissement de 30% en six mois) et les premières industries indépendantes vendant du logiciel.

Un rapport spécial14 de « Network Computing » sur Linux pour l’entreprise présente certains avantages et certains inconvénients de GNU/Linux. Ce document présente de nombreux points positifs sur les applications GNU/Linux pour les entreprises.

Lire le mémoire complet ==> (Logiciels informatiques ( Logiciel propriétaire, non libre))
____________________
6: http://www.netcraft.net.survey
7: http://www.securityspace.com/s.survey
8: http://www.leb.net/hzo/ioscovnt
9 : http://www.idc.com.itfoorecaster/hf20000808.stm
10:intranet=reseau electronique de services internes à une entreprise, fonctionnement avec les mêmes outils qu’internet
11: http://www.comptar.org.computer/homepage/june/ind/trends/index.htm
12: http://www.businesswire.com/cgi-bin/f_headline.cgibw.111301/213170209.htm
13: www.zdnt.com.sdnn.stories.news/0,4586,2772060,00.html