Les placements – Gestion de la trésorerie

By 20 April 2011

3.2 Les placements
L’entreprise peut dégager des excédents de trésorerie. Il faut trouver les placements adaptés à la durée des excédents. Depuis le début des années 1980, les possibilités de placements pour le trésorier ont connu une véritable explosion: développement des OPCVM la création des TCN.

3.2.1 Critère de choix de placement
L’entreprise doit définir au préalable quel niveau de risque elle est disposée à prendre et par conséquent à quel niveau de rendement elle se limite. L’entreprise s’assigne ainsi un couple rentabilité risque admissible

3.2.1.1. Les deux critères obligatoire
la rentabilité
Elle dépend non seulement des intérêts perçus mais aussi des plus values. Le rendement des placements n’est souvent connu qu’à posteriori ce qui rend aléatoire le choix du meilleur placement.

la sécurité
Les placements en action et dans une moindre mesure en obligation présentent un risque de moins value (risque en capital) alors que les placements en titres de créances négociables offrent une meilleure sécurité.

Les placements Les placements à taux fixe présentent un risque de taux si le taux du marché augmente alors que pour les placements à taux variable, le risque est celui d’une basse de taux. Le critère de rentabilité est souvent contradictoire avec celui de sécurité.

3.2.2. Facteurs de décision
Le choix de placements dépend des facteurs suivants:
Durée prévue du placement
Anticipations sur l’évolution de taux d’intérêt et de taux de change dans le cas de placement en devises. Ces prévisions tentent de limiter le risque de taux.

Attitude de l’entreprise par rapport de risque en capital
Les trésoreries ou le chef d’entreprise adopte généralement une politique évitant systématiquement le risque en capital. Ce pendant ils peuvent par fois accepter un risque en capital à condition qu’il n’excède pas le montant des intérêts prévus.
Régime fiscal des différents types de placement

Lire le mémoire complet ==>
(Gestion de la trésorerie: Cas des PME)