Performance organisationnelle de l’entreprise, Contrôle de gestion

By 11 April 2011

II – Le contrôle de gestion et performance de l’organisation:

Le contrôle de gestion contribue à la performance de l’organisation dans la mesure où il permet de suivi permanent des réalisations, la comparaison des  résultats obtenus avec les prévisions, …

1 – Contrôle de gestion et performance économique et financière de l’entreprise:

Le contrôle de gestion contribue à la performance de l’entreprise grâce à ces outils de gestion (précédemment cités ):
–         Le contrôle de gestion  permet de suivi des réalisation par son système de comptabilité générale et analytique l’analyse en terme de centre de responsabilité permet la décentralisation de la gestion et la maîtrise des  flux de marchandise et d’information ainsi que la maîtrise des coûts.
–         Le contrôle de gestion permet,  grâce au contrôle budgétaire de comparer en permanence les réalisations aux  prévisions, de dégager les écarts et inciter les  responsables à mener des actions correctives nécessaires.
–         Le tableau de bord de gestion permet d’avoir une vision global de la situation économique et financière de l’entreprise, de tracer les chemins de conduite pour prendre  les décisions.

2 – contrôle  de gestion et performance organisationnelle:

le contrôle de gestion permet d’instaurer un climat de dialogue entre les membres de l’organisation, la convergence de leurs buts propres aux buts de  l’organisation et de faire évoluer la structure de l’organisation de manière à trouver  un compromis entre les divers opérateurs.

Conclusion de la 1ère partie

Le système de contrôle de gestion contribue énormément à la performance de l’organisation grâce à ses divers outils de  performance de l'organisationgestion. Or, peut –on considérer que le contrôle de gestion est un système de pilotage ?
Certes, le contrôle  de gestion permet de suivi de toute  l’activité de l’entreprise et la maîtrise de tous les flux d’information et de marchandise. Il constitue également un outil d’aide  à la décision et l’instauration d’un climat de dialogue au sein de l’entreprise.

Cependant, plusieurs blocage s’opposent à sa bonne marche: on cite:
–         la difficulté de maîtriser absolument tous les flux d’information au sein de l’entreprise puisque  l’information informelle occupe toujours une  place importante dans les entreprises marocaines;
–         la difficulté de maîtriser les coûts surtout lorsqu’il s’agit d’une grande entreprise au sein de laquelle sont effectuées une masse importante de transactions;
–         le système de comptabilité analytique n’est pas applicable dans toutes les entreprises marocaines et  soulève des difficultés de définition même des unités de mesure et des centres de  responsabilité;
–         le contrôle de gestion, contrairement à la mission qui lui est  associé, peut  être une source de conflit dans l’organisation entre  système contrôlé et système contrôleur;
–         le suivi budgétaire présente des limites matérialisées par:
+ des délais d’obtention des résultats importants;
+ un outil trop tourné vers le passé;
+ une focalisation excessive des données valorisées;
+ découpage verticale de l’entreprise puisque c’est le service  concerné qui doit donner les explications et les actions correctives.

Lire le mémoire complet ==> (Le contrôle de gestion et la performance de l’entreprise)
Mémoire pour l’obtention d’une licence en sciences économiques et gestion