Instruments d’analyse de trésorerie – Approche fonctionnelle

By 18 April 2011

3. Instruments d’analyse de l’approche fonctionnelle
Le bilan fonctionnel à lecture horizontale met en exergue un nouvel équilibre, un équilibre fonctionnel à partir de concepts fondamentaux tels que le besoin de financement lié aux cycles d’exploitation, la couverture de ce besoin par le fonds de roulement net global appelé fonds de roulement fonctionnel et la trésorerie.

a. besoin en fonds de roulement
L’importance du besoin de financement lié au cycle d’exploitation dans une entreprise a des implications non négligeables sur la trésorerie, s’il n’existe pas suffisamment de ressources stables pour assurer son financement.

-importance du concept de BFR
Dans l’analyse fonctionnelle, le BFR tient une place privilégiée.

Présentation du BFR
La notion de BFR est fondée sur les caractéristiques du cycle d’exploitation de l’entreprise qui peut être subdivisé en trois phases:
– l’approvisionnement
– la production
– la distribution

.détermination de trésorerie:
Trésorerie =trésorerie actif – Trésorerie passif
Trésorerie = fonds de roulement net –Besoin en Fonds de Roulement global

Cette relation montre que la trésorerie est obtenue par différence entre les capitaux qui demeurent à la disposition de l’entreprise pour assurer son fonctionnement et les besoins qui restent à la charge de l’entreprise. Il s’agit d’une résultante entre les opérations d’investissements et financement de particularités du cycle des opérations de gestion de l’entreprise.

L’équilibre financier de l’entreprise est assuré si la trésorerie est positive ou nulle, c’est-à-dire si le montant du FDR correspond au BFR moyen.

b. l’équilibre fonctionnel
La notion d’équilibre financier retenue par l’approche fonctionnelle suppose que le fonds de roulement net global couvre au moins le besoin en fonds de roulement d’exploitation pour sa composante stable; ainsi l’entreprise ne connaît pas ou peu de problèmes de trésorerie.dans l’hypothèse contraire l’entreprise doit recourir au concours bancaires ou crédits de trésorerie pour assurer le financement de son exploitation.

La situation financière de l’entreprise peut être appréhendée par l’examen de l’équilibre fonctionnel déterminé à partir de la rela0tion de la trésorerie: T = FRNG – BFR

Cette conception met par conséquent en avant le risque de faillite ou de défaillance et permet d’appréhender la vulnérabilité de l’entreprise.
La trésorerie résulte ainsi du déséquilibre entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement. Sa détermination à partir d’un bilan donné doit être toujours s’effectuer avec prudence si l’on ne connaît pas le cycle de trésorerie de l’entreprise. C’est par conséquent l’étude de l’évolution dans le temps de ces deux indicateurs qui peuvent permettre de juger de l’aggravation ou de l’amélioration de la situation de la trésorerie. (9)

B.F.R.G positif (besoin de financement):
Situation1: F.R.F > 0, B.F.R > 0, T.N > 0
Dans cette hypothèse le F.R.F couvrent le B.F.G. et permet en outre de dégager de liquidités. Cette situation bien que favorable priori, pour traduire une erreur de vision stratégique ou un sous emplois de capitaux de l’entreprise

c- la relation fondamentale F.R.F,  B.F. R.G,  trésorerie nette
Plusieurs situations types peuvent se présenter selon que l’entreprise fonctionne avec un B.F.R.G positif ou bien négatif.

Situation 2: F.R.F > 0, B.F.R > 0, T.N < 0
Dans cette hypothèse le B.F.R.G est financée à la fois par les deux, le financement permanent et par le concours bancaire, cette situation de déséquilibre doit s’apprécié en relation avec les risques bancaires courues et la rentabilité de l’entreprise.bien que ce cas de figure soit souvent présenter comme étant extrêmement préoccupant observation empirique statistique, du comportement financière de la firme marocaines corrobores cette situation.

trésorerie netteElle correspond à la réalité du financement des entreprises que dans la plupart des secteurs recourent traditionnellement aux concours bancaires courants pour financer leur besoin d’exploitation.

Situation 3. F.R.F < 0, B.F.R >0, T.N < 0
Cette situation déséquilibré est extrêmement dangereuse car les concours bancaires couvrent non seulement le B.F.R.G, et les disponibilités mais également une partie de l’actif immobilisé on précisera le risque en comparant le montant de la trésorerie nette négative aux capitaux propres de l’entreprise si cette situation perpétuée, elle appelle une restructuration de la situation financière de l’entreprise

B.F.R négatif (ressource de financement):
Situation 1. F.R.F > 0, B.F.R <0, T.N > 0
Cette situation es t favorable car les ressources de financement induites par les cycles d’exploitation, associé aux excèdent de financement permanent sur l’actif immobilisé permettent de dégager une trésorerie positive.a l’instar de la situation 1 examinée plus haut, il est intéressant pour l’analyste de s’assurer que cette situation ne recouvrent pas de sous emplois de capitaux.

Situation2. F.R.F < 0, B.F.R < 0, T.N >0
Cette situation est déséquilibrée car les ressources de financement couvrent la trésorerie nette de l’entreprise et une partie de l’actif immobilisé (F.R.F < 0) un renforcement de financement permanent est à envisager, sauf si les ressources de financement sont pérennes d’un exercice sur l’autre.

Situation3. F.R.F < 0, B.F.R < 0, T.N < 0
Cette situation est totalement déséquilibré dans la mesure ou le financement permanent ne couvrent qu’une partie de l’actif immobilisé (F.R.F<0).cette insuffisance étant compensé par le passif circulant. Par ailleurs il est tout à fait précaire, de fait de la très grande dépendance financière externe de l’entreprise, et appelle de mesures de restructuration financière. (10)
Lire le mémoire complet ==>
(Gestion de la trésorerie: Cas des PME)
_____________________________________
(9)’Marc gaugain’ « gestion de trésorerie » (page11) édition economica
(10) Rachid Belkahia “finance d’entreprise tome1’analyse et diagnostic d’entreprise (page94)
Éditeur – Maghreb, 1997