L’inspection Générale des Finances IGF

By 21 April 2011

” … l’IGF dispose d’une organisation finée par la note ministérielle n° 191/IGR, il s’agit d’une organisation centrealisée mais souple suivant une répartition des travaux selon les principales missions assurées par l’IGF en plus d’une structure d’appui en matière de formation, des ressources humains et matérielles …”

L’inspection Générale des Finances IGF
L'inspection Générale des Finances IGF
L’inspection Générale des Finances IGF

Introduction:
Instituée par le Dahir N° 1-59-269 du avril 1960, l’inspection générale des finances (I.G.F) est un corps supérieur placé sous l’autorité du Ministre chargé des finances.

Les contrôles auxquels elle procède sont des contrôles en post et à caractère ponctuel sur tous les organismes concernés par les finances publiques. Ils sont vus comme des contrôles internes à l’administration publique, puisqu’ils sont exercés pour le compte du ministre chargé des finances, à qui les inspecteurs doivent rendre compte

Au niveau des missions de l’IGF, celle-ci est exclusivement chargée d’une mission de contrôle, stipule l’article premier de l’instruction du ministre chargé des finances du 19 juillet 1960, or la pratique administrative nous renseigne sur la spécificité de certaines évidence, dans leur nature et dans leurs objectifs, de la fonction classique qui lui est dévolue, la réorientation de la démarche de l’IGF impose au responsables l’adaptation du statut de l’IGF et de sont organisations à l’évolution des métiers d’audit et d’inspection.

Pour savoir les effets réalisés pour perfectionner l’intervention du l’IGF, il convient d’étudier le cadre institutionnel de l’IGF ( chapitre I) et d’évaluer le bilan de ses réalisation ( chapitre II)

Chapitre I : le Cadre institutionnel de l’IGF
Nous nous intéresserons aux textes relatifs à la création de cette institution (Section 1) ainsi qu’à ses compétences.

Section 1 : Oraganisation de l’IGF
Le dahir N°1 -59-269 du 14 avril 1960 relatif à l’inspection générale des finances (IGF) stipule dans son article premier «  qu’il est institué auprès du ministre des finances un corps supérieur d’inspection composé d’inspecteurs des finances. Les inspecteurs de finances sont placés sous l’autorité d’un inspecteur général des finances qui relève directement ministre. Des fonctionnaires peuvent être détachés auprès du corps de l’inspection des finances. Pendant la durée de leur détachement. Ils ont les mêmes attributions et les mêmes pouvoirs que les inspecteurs des finances.

Depuis le 14 avril 2000, l’IGF dispose d’une organisation finée par la note ministérielle n° 191/IGR, il s’agit d’une organisation centrealisée mais souple suivant une répartition des travaux selon les principales missions assurées par l’IGF en plus d’une structure d’appui en matière de formation, des ressources humains et matérielles ainsi que du système d’information. Cette organisation résulte des réflexions menées sur les possibilités de structuration de l’IGF suivant une forme qui allie souplesse et efficacité.

Pour l’évaluation des capacités de gestion des ordonnateurs l’IGF se démarque du rôle traditionnel de vérification de la régularité et de la conformité pour se consacrer à l’évaluation du degré de maitrise de la gestion de la dépense publique et l’appréciation des risques inhérents au système de gestion mis en place.
Les systèmes d’information constituent un élément déterminant pour la réussite de ces réformes et pour promouvoir la culture d’évaluation de performance  et de transparence. Les grands programmes de modernisation sont généralement accompagnés par une refonte des systèmes d’information.

La conception d’un système d’information intégré pour la gestion budgétaire constitue aujourd’hui une ambition pour le ministère des finances et un jeu pour la modernisation de la gestion publique. plus précisément, il s’agit d’intégrer tous les acteurs et toutes les fonctions budgétaires et comptables dans un système d’information fiable.
Dans ce cadre un système d’information développé est mis en place au sein de l’IGF.
Missions du service des systèmes d’information des ressources humaine et de la logistique (SIRHC)
-Développement de l’utilisation de l’outil l’informatique dans le support des métiers de l’IGR
-Suivie des actions de formation
-Communication
-Gestion des ressources Humaines et matérielles

Ressources Humaines du service SIRHL
–         Information : 05
–         Documentalistes : 03
–         Autres : 05.

  • Infrastructure informatique

-Matériel
-Serveur : BD ; GED messagerie, autivirus
-Robots de saugarde
-Pc+imprimte au niveau de tous les bureaux
-Pc portables pour les missions
-Réseau local catégories
-Fire wall cixo pour la protection du réseau

Logiciels :
Gestion des missions : logiciel Horus,
Logiciels d’audit : ACL, Cobit admisor,
OS : l’inux, windows 2000 server, NT, XP,
BD : MS SGL server, search server,
Outils de development : JAVA, VB, JAVA Sript, front page, Macromédia
Bureautique : MS office, open office,
Autre : CD fiscal, CD Bulletin official

  1. L’IGF est un corps supérieur de contrôle financier
  2. Points faibles de l’inspection générale des finances