Gestion des excédents et des déficits de la trésorerie

By 20 April 2011

La gestion des excédents et des déficits et l’analyse de la trésorerie – Section II
La gestion des excédents et déficits de trésorerie sont le cœur de la gestion de la trésorerie. Il consiste en la recherche de placements rentables et sûrs pour les excédents, et de financements de faibles coûts pour les déficits.

Une fois ces excédents et déficits trouvés, il faudra en chercher les origines. C’est là qu’intervient l’analyse de la trésorerie.

I- La gestion des excédents et des déficits de la trésorerie
1-La gestion des excédents de trésorerie
En cas d’excédents de trésorerie, la « MA.BU.CIG » opte pour les placements suivants:
gestion des déficits de trésorerie– Un dépôt à terme (D.A.T): c’est le blocage d’une somme dans un compte bancaire moyennant rémunération pour une période déterminée. La « MA.BU.CIG » effectue des DAT pour une durée d’un mois renouvelable à un taux consenti;

Les soldes des comptes bancaires sont très souvent créditeurs. Elle a réussit à obtenir de ces banques la rémunération de ses comptes (agios créditeurs);

-Les avances en comptes courants: ce sont des prêts et des acomptes octroyés soit à ses entreprises fournisseurs à l’intérieur du groupe, soit à ses fournisseurs hors du groupe.

2- La gestion des déficits de trésorerie
Ce sont les manques à gagner de trésorerie. Consciente que la mauvaise gestion de ces déficits engendre des frais financiers importants, lorsque les cas de trésorerie négative se présentent, la « MA.BU.CIG » fait appel à des financements bancaires à court ou long terme tels les découverts et les emprunts. Les emprunts sont essentiellement destinés à couvrir les insuffisances de trésorerie pour les investissements.
Lire le mémoire complet ==>
(Gestion de la trésorerie: Cas des PME)