Les différentes formes de placement pour l’entreprise

By 20 April 2011

3.3. Les différentes formes de placement
3.3.1. Les placement bancaires
Dépôt à terme: il consiste en un dépôt de fonds sur un compte spécial, pour une durée d’au moins un mois à l’aide d’une lettre de blocage. Le taux de rémunération est fixé librement, d’un commun accord, entre la banque et l’entreprise, pour les placements supérieurs à un mois de blocage.

Bons de caisse: ce sont des titres négociables représentatifs d’une créance à court ou à un moyen terme. Ils sont à ordre ou au porteur. Ils sont généralement émis par les banques. Le taux d’intérêt est librement négociable. Il existe de bon à échéance fixe et des bons d’épargne à intérêt progressifs. La durée se situe entre un mois et cinq ans. Ils sont remboursables à tout moment à l’issue du troisième mois.

3.3.2 Placement auprès d’une autre entreprise
Escompte fournisseur: il s’agit de la possibilité pour une entreprise de régler les fournisseurs au comptant, moyennant un escompte (dit escompte de règlement) au lieu de les régler à plus longue échéance.
Exemple: une entreprise accepte de régler ses fournisseurs au comptant moyennant un escompte de 2% au lieu d’un crédit de 60 jours. Le taux annuel de rendement réalisé par l’entreprise est de 2%*60/360 = 12%

Avance en compte courant à une entreprise. Elle ne peut se concevoir que dans le cadre d’un groupe de sociétés.
Prêt à plus de deux  ans. Ils sont possibles que si l’une des deux entreprises est un établissement financier (société de crédit bail par exemple.) A titre exceptionnel, une entreprise peut accorder un prêt à une autre entreprise, par exemple afin de renforcer les relations commerciales

3.3.3. Placements en devises
Les formes de placement pour l’entrepriseIls sont soumis utilisés pour se prémunir contre les risques de change. Ils se font sous forme de blocage de devises ou encore sous forme d’obligations en monnaie étrangères.

3.4. Choix des placements pour l’entreprise
Ce choix dépend:
De l’environnement financier du moment (Evolution des taux d’intérêt, rendements respectifs des différentes catégories de placement)

Des donnés propres à l’entreprise:
Taille: une PME choisira des placements plus simple, plus souple, moins risqués
Montant total et montant unitaires des placements
Durée certaine ou probable des excédents de trésorerie
Politique à l’égard du risque en capital
Compétence de l’entreprise en matière de placement et de contrôle de ceux-ci
Lire le mémoire complet ==>
(Gestion de la trésorerie: Cas des PME)