Les logiciels informatiques : Définition

By 23 April 2011

Logiciels informatiques ( Logiciel propriétaire, non libre)

logiciels informatiques
Logiciels informatiques

Introduction :
L’industrie du logiciel connaissait, depuis les années 60 et plus encore avec l’arrivée d’Internet, un intérêt croissant à fournir les entreprises en outils de gestion et de vente des produits dans des formes les plus diverses.
Avec le temps, toute cette industrie s’est finalement concentrée en quelques acteurs fournissant des programmes associés de licences d’exploitation diverses et de droits de copyright sur leur création pour empêcher toute récupération. Ce sont les logiciels propriétaires. Ce modèle a permis à des entreprises de gagner beaucoup d’argent, de s’agrandir, de racheter des sociétés prometteuses, … et ainsi de contrôler une grande partie du secteur.

Face à cela, une communauté de développeurs reliés entre eux via Internet créent des programmes dont le code source est mis à la disposition de tous chercheurs désirent l’améliorer et le remettre à la disposition de la communauté. C’est un type de développement totalement différent et formant un nouveau modèle économique basé sur le partage. Les produits de ce modèle économique se nomment «logiciels libres». Ceux-ci ont connu ces derniers temps une croissance fulgurante grâce à leur système de développement mais surtout grâce à la qualité et l’intérêt des solutions créées, et ce à l’encontre du schéma traditionnel des logiciels propriétaires. Depuis quelque temps, les principaux acteurs du monde informatique se passionnent pour les logiciels libres. En effet, IBM a décidé d’investir plus d’un milliard de dollars dans Linux en créant des départements de

développement interne. Hewlett Packard a engagé Bruce Perens, éminent gourou du libre et un des fondateurs du concept de open source, dans le but de définir leur stratégie Linux.

Le Logiciel Libre a toujours eu les faveurs du monde universitaire et de la recherche. L’entreprise, beaucoup plus méfiante à son égard, a pourtant tout à y gagner: maîtrise des coûts, robustesse, pérennité et indépendance de l’outil informatique. Linux, un des plus beaux fleurons d’une Informatique Libre, ouvre enfin la voie vers ce nouvel espace jadis injustement hostile.

Dans notre mémoire on va traiter dans une première partie les logiciels informatiques qui est subdivisée en trois chapitre à savoir catégorie des logiciels comme premier chapitre,le deuxième chapitre,le logiciel libre contre le logiciel propriétaire et en dernier chapitre avant d’aborder dans une deuxième partie,Les Problèmes économiques et informatiques pour Les PME/PMI qui est aussi analysé en trois chapitre:L’informatisation des PME/PMI,développement du logiciel libre,business modèle du logiciel libre et on a consacré un chapitre à part sur une étude sur terrain .

Première partie: Les logiciels informatiques
Chapitre I: Catégories de logiciel informatique
Section 1: Logiciel propriétaire et logiciel libre
I –Logiciel propriétaire 1
1-Définition.
Dans un premier temps, nous pouvons définir le logiciel propriétaire par la trivialité suivante: un logiciel propriétaire est un logiciel qui n’est pas libre ! Ceci implique en particulier que son utilisation, sa distribution et/ou sa modification sont interdites ou requiert une demande d’autorisation.

Le logiciel propriétaire est un logiciel qui n’est ni libre, ni semi libre. Son utilisation, sa redistribution ou sa modification sont interdites, ou exigent une autorisation spécifique, ou sont tellement restreintes que vous ne pouvez en fait pas le faire librement. La Free Software Fondation suit une règle consistant à ne jamais installer un logiciel propriétaire sur nos ordinateurs, sauf à titre temporaire dans le but spécifique d’élaborer un remplacement libre à ce même logiciel. Exception faite de ce cas, nous pensons qu’il n’existe aucune excuse pour l’installation d’un programme propriétaire. Le terme code source, est défini par l’encyclopédie française libre et on-line Wikipédia(est un projet d’encyclopédie gratuite, écrite coopérativement et dont le contenu est librement réutilisable) de la façon suivante Le code source est un ensemble d’instructions écrites dans un langage de programmation informatique compréhensible par les humains permettant d’obtenir un programme pour un ordinateur.

Les systèmes d’exploitation ne peuvent pas directement exploiter le code source; ils ne peu que lancer des exécutables. Le code source doit donc être transformé en exécutable par la compilation ou être exécuté tel quel par un interpréteur Relevons encore que la distinction logiciel libre – logiciel propriétaire est une vision quelque peu simplifiée de la réalité.

  1. Les avantages des logiciels propriétaires
  2. Les limites des logiciels propriétaire
  3. Logiciel libre, Définition du logiciel libre
  4. Concept du logiciel libre
  5. Caractéristiques et licences des logiciels libres
  6. Etude d’une licence non libre: la licence Sun
  7. Quels sont les principaux logiciels libres?
  8. Pourquoi faut-il choisir un logiciel libre?
  9. Le logiciel libre contre le logiciel propriétaire
  10. Les sociétés utilisatrices de logiciels libres, Quels avantages?
  11. Les logiciels Open Source et propriétaires à l’entreprise
  12. Comparaison de solutions de type Microsoft et de type Linux
  13. Les étapes d’informatisation de la PME PMI
  14. L’implantation du système d’information organisationnelle
  15. Stratégie d’implantation – système d’information
  16. Démarche spécifique aux P.M.E – Systèmes d’information
  17. Développement du logiciel libre
  18. Légalisation du logiciel libre et premiers développements
  19. Le logiciel libre comme modèle de licence
  20. Logiciel libre comme modèle économique
  21. Logiciel libre: modèle communautaire de développement
  22. Business modèle du logiciel libre
  23. Exemples des business modèle du logiciel libre

___________________
1: http://www.gnu.org/philosiphy/catégories.fr.html