La définition et l’élaboration du budget de trésorerie

By 20 April 2011

II– La gestion prévisionnelle de la trésorerie

1-Définition et présentation du budget de trésorerie
Le budget de trésorerie est un document annuel prévisionnel qui se présente comme une simulation de l’incidence de tous les flux économiques sur la trésorerie, présentant ainsi la trésorerie disponible à la fin de chaque période. Il est composé des rubriques encaissements et décaissements dont la différence permet d’avoir le solde de la trésorerie

Dans sa présentation classique, le budget de trésorerie est un tableau présentant en colonne les mois de l’année et en ligne les encaissements, les décaissements, le solde, la trésorerie initiale et la trésorerie finale.

2- Elaboration du budget de trésorerie

Pour élaborer un budget de trésorerie, il est indispensable d’avoir les informations suivantes:
· Le bilan de clôture de l’exercice précédent pour distinguer les créances et les dettes qui arriveront à échéance au cours de la période (la période budgétaire de la « MA.BU.CIG» va d’octobre à septembre, suivant l’exercice d’ITG);

Les budgets approuvés de toutes les directions: pour la prévision des achats, des ventes, de la TVA, des charges sociales et de personnel, des investissements, charges diverses et remboursements d’emprunts;
· Les modes de règlements: les délais de règlement clients et fournisseurs pour l’imputation par mois;
· Les opérations H.A.O: cessions d’immobilisations, acomptes,…
Le budget de trésorerie de la « MA.BU.CIG» regroupe les informations telles que les flux d’activité, les flux d’investissement hors taxe et les flux financiers.

a) Les flux d’activité

Les flux d’activité concernent les prévisions d’encaissement et de décaissement liées aux activités ordinaires. On peut citer:
budget de trésorerie · Les encaissements clients hors division: ce sont les prévisions des encaissements relatifs aux règlements des clients;
· Les décaissements fournisseurs intra division: cette rubrique concerne les règlements des factures des entreprises membres du groupe auprès desquels la « MA.BU.CIG » s’approvisionne en matières premières;
· Les décaissements fournisseurs services et autres: ce sont les prévisions de décaissements pour les règlements des factures des fournisseurs de services et autres achats;
· Les décaissements frais de personnel: concernent les décaissements pour la rémunération du personnel;
· Les impôts sur le résultat et autres impôts et taxes: ce son les prévisions de décaissements (mensuels) pour les paiements des acomptes de l’impôt sur les bénéfices, des droits d’accise et de la TVA;
· Les frais financiers LMT et CT externes: ce sont les décaissements liés aux frais attachés aux emprunts à long, moyen ou court termes contractés par la « MA.BU.CIG »;
La différence entre les encaissements et les décaissements donne le flux net d’activité.

b) Les flux d’investissement HT

Ce sont les prévisions d’acquisition d’immobilisations corporelles. Le total de ces flux donne le flux net d’investissement.
La somme du flux net d’activité et du flux net d’investissement donne le cash opérationnel.

c) Les flux financiers

Ils sont constitués des prévisions de décaissements liés aux opérations financières. On a entre autre:
– Les dividendes versés hors groupe: les prévisions de dividendes versés aux actionnaires de la« MA.BU.CIG » non membres du groupe;
– Les dividendes versés intra groupe: pour les dividendes versés aux actionnaires membres du groupe;
– Les remboursements d’emprunts LMT: pour les prévisions de remboursement des emprunts contractés;
– La variation de l’endettement financier: il s’obtient en faisant la différence entre les remboursements d’emprunts et le nominal des emprunts;
– La variation de la trésorerie: c’est l’augmentation ou la diminution de la trésorerie d’un mois à l’autre.

Lire le mémoire complet ==> (Gestion de la trésorerie: Cas des PME<)/strong>