Le contrôle de gestion et la stratégie de l’entreprise

By 6 April 2011

II – Le système de contrôle de gestion: un outil de dialogue :

Les règles du contrôle doivent être raisonnables et connues de tous.

Néanmoins, le contrôle ne peut servir effectivement  à mieux gérer et non à créer des conflits et des blocages entre contrôleurs et contrôlés que si les principes suivant sont compris et respectés par les membres de l’organisation:
–         Principe de participation des intéressés à la définition des procédures et à l’élaboration des objectifs;
–         Principe de diffusion des informations de contrôle, de manière à permettre une bonne communication entre contrôleurs et contrôlés;
–         Principe de tolérance de certains écarts relativement aux objectifs de façon à maintenir une émulation suffisante.

1 – Contrôle de gestion et information :

Il est clair qu’une entreprise qui ne cherche pas l’information est une entreprise qui renonce, qui se prive à terme de sa survie car être informé, c’est s’adapter, c’est pouvoir agir surtout dans un environnement de plus en plus complexe, marqué par la concurrence acharnée et l’incertitude.

la concurrence acharnée et l’incertitude
(source: N. Guedj, 1991, p27).

L’information est alors la matière première du contrôle de gestion.
L’information doit être de bonne qualité, c’est à dire:
– Utile, précise et relative à l’organisation et à son environnement et touchant directement au problème étudié;
– Complète et globale: régulière dans le temps et relative à toutes les activités de l’organisation;
– Rapide car la rapidité est la clef de la compétitivité. Plus l’information est fournie à temps, plus l’action corrective est efficace et le risque de défaillance du système est moindre.

Le contrôle de gestion est chargé de gérer et sauvegarder cette base de données, ainsi que de communiquer les informations voulues aux  différents  responsables de l’entreprise. Le contrôle de gestion garantie alors  une communication entre les divers responsables et centres de responsabilité.

2 – Contrôle de gestion et stratégie de l’entreprise :

La stratégie est définie comme « l’art d’engager durablement l’entreprise dans une voie lui permettant, sur la longue période, de tirer avantage des règles du jeu de l’environnement » (M. Gervais, 1991, p17).
La stratégie d’une firme peut être définie comme l’ensemble des choix permettant à l’organisation d’atteindre ses finalités à travers l’identification de champs d’activité et l’allocation durable des ressources.
La stratégie est définie comme l’ensemble des décisions relatives au choix des voies et des moyens qui permettent d’atteindre les objectifs organisationnels (rentabilité, croissance, sécurité, etc.).

strategie de l'entrpriseAinsi, faire de la stratégie consiste pour une entreprise à allouer l’ensemble des fonds disponibles afin de stabiliser ou améliorer sa position concurrentielle. La stratégie doit conduire la firme à définir son champs d’activité.
La définition et la mise en œuvre d’une stratégie donnée est fonction des finalités de l’organisation, de la traduction de ces finalités en objectifs à un an et de l’allocation des ressources.

La théorie économique classique propose deux solutions différentes au problème des objectifs organisationnels:
1-    L’organisation est composée d’un entrepreneur et d’une équipe. Les objectifs organisationnels sont donc ceux de l’entrepreneur qui, pour les atteindre, va chercher à exercer un contrôle sur son équipe;
2-    La seconde solution repose sur l’existence d’un objectif commun fondé sur le consensus. Un seul objectif est partagé par les divers participants de l’organisation.

Cyert et March proposent une analyse un peu différente de la constitution des buts organisationnels s’appuyant sur une conception particulière de l’organisation. Selon ces auteurs, celle-ci se présente comme une coalition d’individus, les individus formant eux-mêmes des sous – groupes.

Les organisations ont des buts propres qui peuvent être:
–         Les buts de la coalition dominante qui les impose aux autres membres de l’organisation;
–         Les buts du système;
–         Les buts personnels partagés.

Ainsi, le contrôle de gestion est l’un des instruments de mise en œuvre d’une stratégie donnée. Le contrôle de gestion part des choix stratégiques et des objectifs à long terme pour bâtir des plans d’action à court terme.
Le contrôle de gestion veille au rapprochement entre les objectifs de l’organisation et les objectifs personnel des divers opérateurs cela  par la mise en oeuvre de la stratégie.

Or, de multiples sources d’incertitude remettent en question le caractère linéaire de la relation entre stratégie et contrôle de gestion. Il s’agit de l’instabilité de l’environnement et la pertinence des moyens mis en œuvre.

Chapitre 2: le système de contrôle de gestion: un outil de décision et d’action et un outil de dialogue

Lire le mémoire complet ==> (Le contrôle de gestion et la performance de l’entreprise)
Mémoire pour l’obtention d’une licence en sciences économiques et gestion