La communication externe verbale et non verbale

By 29 April 2011

Les types de la communication externe – Chapitre II :

Section 1 : La communication verbale et non verbale :

L’homme essaye de développer les messages communicatifs,il a utilisé la communication verbale, la communication non verbale.
Ainsi d’autre types de communication qui aident a connaître les marchés et de faire connaître ses produits.

1- la communication non verbale (paralangage) :

Les mouvements des muscles de visage. Ou du corps, sont parmi les messages communicatifs qu’a développés l’homme au début, involontairement ces mouvements, sont devenus par la répétition un moyen de communication, cette répétition s’appelle la mimique, et  ce sont ses mouvements qui sont à la base du comportement non verbal.

Pour « DARWIN » dans son ouvrage « l’expression des émotions chez l’homme et les animaux », il divise le comportement en trois principes :

-principe des « accoutumances utiles associées » : il le fait de  pleurer ou rire.
-principe de l’antithèse : le comportement apposé à l’état psychique de l’être   humain.
-principe de l’action directe : la nervosité, la colère.

DARWIN «  l’expression des émotions chez l’homme et les animaux  » p .25. en effet c’est le visage qui est le siége d’une infinité de micro- expression non verbal dont nous sommes totalement micro- scient, mais  qui sont parfaitement enregistrées par l’autre ainsi les signes d’attention d’impatience, d’étonnement, de soutien ou de rejet passent sur le visage de celui qui écoute par une série de mimique que l’on a nommé « le feed-back » (retour de la communication)
Mais l’insuffisance des moyens de communication   primitifs, a pausé l’homme à chercher de nouveaux moyens communicatifs.

2- la communication verbale :

a- le langage parlé :

Le besoin de l’homme à communiquer, lorsque la vie en symbiose a commence et avec l’apparition des différents tribus ce que entraîne l’invention du langage parlé qui différencie l’homme de l’animal, et qui favorise le passage de la nature à la culture qui accélère le développement psychique et social de l’homme.

Deux approches sont présentées pour mieux appréhender, la définition du langage parlé, celle des théoriciens de la communication, et celle des théoriciens du langage :

+ Pour les théoriciens de la communication :

Charles DarwinLe langage est considéré comme un système des signaux partagé par l’émetteur et le récepteur, les signaux sont véhiculés par un support : canal de la communication.

Mais ces éléments sont statistiques et pour qu’il y’ait une meilleure communication, il faut trois éléments indispensables :

-le codage : la mise en parole d’une idée.
– le décodage : l’opération inverse.
-le feed-back : c’est que le récepteur est capable d’intègres le message de l’autre ou de pouvoir en ré exprimer sous déformations de contenu.

Pour les linguistes : le langage est essentiellement la mise en œuvre d’une fonction symbolique, il distingue :

-le signal :( ex, la pousse pour faire de l’auto-stop) : qui repose sur convention et droit déclencheur une conduite  précise chez l’interlocuteur.
– le signe : qui est en rapport avec une chose absente.
– l’indice : est comme un morceau d’un puzzle qui permet de constituer l’ensemble que l’en connaisse déjà.
– le symbole : il fait référence à des images qui semblent  appartenir a l’ensemble de l’humanité.

Le désir de l’enregistrement de certains événements importants et la transmission des messages a une distance plus grande ont obligé l’homme à créer des moyens pour conserver ses pensées et ses paroles dans des formes durables : c’est le langage écrit.

-b- la communication écrite ou visuelle :

En ce qui concerne les communications écrites comme l’icône qui correspond à la représentation réelle d’un objet (Schéma, dessin, cadre….)

On résume que cette arme de communication est souvent mal prise en compte dans les entreprises, ce qui nous amène affaire trois constatations :
Le poids de l’écrit dans les entreprises : mériterait souvent une formation à la réduction des notes, à la vulgarisation, aux règles de communication efficace.

C’est une communication influencée fortement par des variables sociologiques, l’introduction de la bureautique a un effet négatif pour l’entreprise car le fait que les manuscrites disparaissent modifié non seulement les formes d’écriture mais aussi les contenus, d’ou l’utilisation de la technique de micro-ordinateur.

Lire le mémoire complet ==> (La communication bancaire externe)
Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales
Mémoire de licence en sciences économiques et gestion