Les catégories d’allaiment maternel

By 19 April 2011

LES CATEGORIES D’ALLAITEMENT MATERNEL
1-  Allaitement exclusif :
L’allaitement exclusif signifie que l’enfant est nourri avec du lait maternel uniquement (incluant le lait maternel exprimé ou provenant d’une banque de lait); il ne reçoit donc aucun autre liquide ou solide à l’exception de gouttes ou sirops de vitamines, de minéraux ou de médicaments.

Ainsi, le taux d’allaitement exclusif pour les deux premiers mois de vie de l’enfant signifie que celui-ci n’a reçu que du lait maternel entre la naissance et l’âge de 2 mois. [Institut de la statistique du Québec : Zoom santé, octobre 2006]

« Le fait de donner au nourrisson uniquement du lait maternel à l’exception de tout autre liquide, solide ou même de l’eau. La prise de médicaments, de vitamines et d’oligo-éléments ne remet pas en question le statut d’exclusivité de l’allaitement » [World Health Organization. Indicators for assessing breastfeeding practices. Reprinted report of an informal meeting 11-12 june 1991. Geneva: WHO; 1991.]

Un allaitement maternel exclusif signifie qu’aucun autre aliment ni liquide n’est ajouté (sauf les médicaments) y compris l’eau, même en saison chaude, puisque le lait maternel est un aliment complet et répond aux besoins du nourrisson aussi bien en nutriments qu’en eau.

2-  Allaitement prédominant ( Définition d’allaitement maternel ) :
l’Agence Nationale d’Accréditation et d’Évaluation en Santé Le nourrisson reçoit du lait maternel plus de l’eau (eau fraîche, thé ou autres infusions, jus de fruits) (WHO;1991).

3- Allaitement partiel
Allaitement maternel associé à une alimentation artificielle (substituts de lait maternel), des céréales ou à une autre nourriture ou de l’eau (WHO;1991).

S’appuyant sur les travaux de l’OMS et de l’IGAB, le groupe de travail de l’Agence Nationale d’Accréditation et d’Évaluation en Santé (ANAES) en France propose les définitions suivantes de l’allaitement :
• Le terme allaitement maternel est réservé à l’alimentation du nouveau-né ou du nourrisson par le lait de sa mère ;
• L’allaitement est exclusif lorsque le nourrisson reçoit uniquement du lait maternel à l’exception de tout autre ingestat, solide ou liquide, y compris l’eau ;
•L’allaitement est partiel lorsqu’il est associé à une autre alimentation comme des substituts de lait, des céréales, de l’eau sucrée ou non, ou toute autre nourriture. En cas d’allaitement partiel, celui-ci est majoritaire si la quantité de lait maternel consommé assure plus de 80 % des besoins de l’enfant ; moyen si elle assure 20 à 80 % de ses besoins et faible si elle en assure moins de 20 % ;
•La réception passive (par l’intermédiaire d’une tasse, d’une cuillère, d’un biberon) du ait maternel exprimé est considérée comme un allaitement maternel même s’il ne s’agit pas d’un allaitement au sein.

En raison du manque de consensus dans la littérature, l’adjonction de vitamines ou de minéraux n’a pas été prise en compte dans les définitions.
Le sevrage correspond à l’arrêt complet de l’allaitement maternel. Le sevrage ne doit pas être confondu avec le début de la diversification alimentaire.

Pour le suivi de l’allaitement par le professionnel de santé et l’évaluation des publications, les éléments de description d’un allaitement maternel devraient être les suivants :
– l’âge du nourrisson ;
– le niveau d’allaitement (exclusif ou partiel) ;
– la fréquence et la durée des tétées ;
– les autres aliments consommés ;
– l’utilisation de biberons pour les liquides y compris le lait maternel exprimé. [ANAES : « Allaitement maternel mise en œuvre et poursuite dans les 6 premiers mois de vie de l’enfant », mai 2002]

Lire le mémoire complet ==> (Facteurs de l’abandon de l’allaitement maternel)
Mémoire de fin d’études pour l’obtention du diplôme d’Etat (INFIRMIERS POLYVALENTS)
Ministère de la santé – Maroc – IFCS Beni Mellal