Appuis aux associations de base et organismes intermédiaires

By 25 April 2011

2. Le renforcement des capacités
Pour assurer un développement durable, il est nécessaire de mettre l’accent sur l’aspect de formation et encadrement transitoire des initiatives d’économie sociale. Elles peuvent s’orienter dans trois directions:

a. Appuis aux associations de base
Dans le cadre de projets relevant de l’économie sociale, notamment en matière de développement communautaire des secteurs sociaux de base, les bénéficiaires sont à majorité des personnes analphabètes; n’ayant jamais au à gérer un projet. D’où l’importance de prévoir lors des identifications des projets, les mécanismes et appui en matière de formation  adéquate du niveau des groupes cibles.

Ces appuis doivent s’inscrire dans le temps, et être renouvelés  si nécessaire. Il s’agit, entre autre, de Programmes:

  • De formation technique appropriée aux domaines des interventions sectorielles;
  • D’alphabétisation fonctionnelle adaptée aux conditions locales;
  • De formation à la gestion (comptabilité simple, budget, règles de calcul,…);
  • De préparation aux techniques de négociation participative;
  • de suivi post-alphabétisation (Recyclage périodique, groupes de contacts,…).

organismes intermédiairesb. Appuis aux organismes intermédiaires
Les organismes intermédiaires sont les institutions politiques, les ONG, les organisations fédératives, les partenaires sociaux qui appuient les groupes à la base. Considérés comme prestataires de service, ils servent de référence en matière de formation et de suivi technique d’animation et de négociation. Il s’avère important de renforcer les capacités de ces acteurs intermédiaires en mettant à leur disposition des appuis en formation permanente (méthodes participatives, thèmes spécifiques, technologies appropriées, communication, confrontation d’expérience).

a. Appuis aux institutions nationales, régionales
L’objectif de ces appuis en renforcement des capacités est pour l’économie sociale, de constituer et de renforcer les capacités institution nationales et régionales. Ces appuis doivent s’inscrire comme contribution à l’instauration d’un environnement légal, institutionnel et politique favorable au développement d’initiatives innovantes relevant de l’économie sociale. L’objectif étant de faciliter la reconnaissance légale des organisations de base et l’instauration d’un cadre propice à leur développement.

Lire le mémoire complet ==> (L’Economie Sociale au Maroc)
TFE en Economie & Gestion