Analyse du contenu du BFE

By 20 April 2011

2- Analyse du BFE
a) Analyse du contenu du BFE
Le BFE étant obtenu en faisant la différence entre l’actif circulant d’exploitation et le passif circulant d’exploitation, analyser son contenu revient à analyser les composants de l’actif circulant d’exploitation et le passif circulant d’exploitation et du passif circulant d’exploitation.
L’actif circulant d’exploitation est composé des stocks, des créances clients et comptes rattachés et des autres créances d’exploitation. Il correspond au besoin de financement.

Le passif circulant d’exploitation, lui est composé des comptes fournisseurs et comptes rattachés et des autres dettes d’exploitation.
Le niveau du BFE est influencé par la durée des crédits que l’entreprise accorde aux clients et celle des dettes que le fournisseur lui accorde. Il est donc nécessaire pour l’entreprise de connaître et de maîtriser ces durées à travers l’analyse des ratios de rotation.

b) Les délais de rotation
On en distingue trois (3) à savoir:
le délai de rotation des stocks: il indique la vitesse d’écoulement des stocks. Une diminution de cette vitesse entraîne une augmentation de la durée des stocks dans les magasins et donc un gonflement du BFE. On y calcul à partir des formules suivantes le ratio de rotation des stocks de matières premières (F1) et le délai de rotation des stocks de produits finis (F2):

F1:
Achat de matières premières
Stock moyen de matières premières

F2:
Stocks de produits finis
Consommations (en prix de ventes)

la durée du crédit client: ce ratio donne approximativement la durée des créances accordées aux clients. Il s’obtient par la formule (F3):

F3:
Clients et comptes rattachés
Chiffre d’affaires TTC
la durée de la dette fournisseur: c’est la durée moyenne des dettes accordées par les fournisseurs. Sa formule est la suivante (F4):

F4:
Fournisseurs et comptes rattachés
Achats et services extérieurs TTC

Achats et services extérieurs TTC
Durant quarante cinq (45) jours passés au Service Comptabilité de la « MA.BU.CIG », nous avons pu faire quelques remarques sur la vie de la société en général et de Son Comptabilité en particulier. Ces remarques auxquelles nous proposons à certaines des alternatives pour pallier sont les suivantes:
– La bonne ambiance sociale dans lequel baigne le personnel de la « MA.BU.CIG » rendant plus aisé l’exécution des tâches aux différents niveaux de responsabilité. Nous lui souhaitons de pouvoir la maintenir pour s’assurer une bonne cohésion sociale;
– La contribution de la « MA.BU.CIG» dans la formation des futurs cadres de ce pays et particulièrement ceux de certain région à travers l’octroi de stage à ceux-ci, en témoigne la constante présence en son sein des étudiants stagiaires issus des établissements de la région et de l’Université Moulay Ismail Nous la remercions pour cette contribution et souhaitons sa continuation;
– L’approche écologique de la « MA.BU.CIG » à travers la mise en place d’un politique environnement afin d’assainir le cadre de travail et de contribuer à la protection de l’environnement de la région. Nous l’encourageons pour cette initiative;

Nous avons également constaté quelques points qui pourraient être améliorés. Ce sont:
– L’utilisation unique de DAT et d’avance de fonds comme placement pour les excédents de trésorerie. La de « MA.BU.CIG » pourraient expérimenter d’autres instruments de placement tels les achats d’obligations, la prise de participation dans d’autres entreprises du groupe,…
– La défaillance de personnel au service informatique. Un seul informaticien assure les missions du Service Informatique de la « MA.BU.CIG ». En cas d’indisponibilité de ce dernier (absence pour maladie, congé,…) certaines pannes informatiques causent des dysfonctionnements surtout à la Direction Administrative et Financière où le matériel informatique est beaucoup utilisé. Ce problème pourrait être résolu par le recrutement de personnel dans ce service au vu de la taille du parc informatique de la société.

Nous souhaitons par la même occasion une pérennité des activités de la « MA.BU.CIG», pour une augmentation de la production nationale et donc un accroissement des agrégats macro économiques du pays.

CONCLUSION GENERALE
La gestion de la trésorerie comme nous avons pu le constater est plus facile en théorie qu’en pratique. Le métier de Trésorier exige de la vigilance (pour le suivi des frais financiers), de l’ordre (pour l’archivage des justificatifs),…

Nous avons ainsi compris qu’une entreprise pour s’assurer un meilleur avenir « doit se montrer vigilante quant à sa situation financière et s’efforcer de gérer sa trésorerie le mieux possible »  Nous avons pu lors de notre stage effectuer des travaux qui incombent au Trésorier en particulier et au Comptable en général (saisies des reçus de versements clients, rapprochements bancaires,…). Il nous a été donné d’avoir une meilleure connaissance de cette tâche, les difficultés qui y sont liées, la réalisation des différentes opérations de la trésorerie principalement les décaissements et les encaissements, la gestion quotidienne et prévisionnelle de la trésorerie, la gestion des excédents et déficits de la trésorerie,…

Par contre, certains travaux essentiellement l’établissement du budget de trésorerie et le contrôle de la caisse n’ont pu être parcourus (malheureusement pour faute de temps et non coïncidence de programme). Néanmoins des compléments d’explications théoriques nous ont été donnés à titre d’informations sur ces sujets.

Ce stage, nous pouvons l’affirmer a été très bénéfique pour nous. Il nous a permis de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises, d’appréhender les questions pratiques de gestion de la trésorerie. Il nous a permis en outre de compléter notre formation par la mise en pratique des connaissances théoriques acquises lors des formations académiques.

REFERENCE
BIBLIOGRAPHIE
Philippe Desbriere, “gestion de trésorerie”  éditions EMS1999.
Jack Forget, “gestion de trésorerie; optimiser la gestion financière de l’entreprise à court terme”
Miloud Guer Matha, “les techniques de gestion de trésorerie”
Jack Forget, “gestion de trésorerie; optimiser la gestion financière de  l’entreprise à court terme” éditions d’organisation.2005
Http: www.aidecomptabilité.com
Marc Gaugain  “gestion de la trésorerie”  édition economica
Rachid Belkahia “finance d’entreprise tome1’analyse et diagnostic d’entreprise Éditeur – Maghreb, 1997
Finance d’entreprise tome 1
NATHALIE GARDES maître de conférences en gestion
GAUTHIER N., CAUSSE G.: La trésorerie dans l’entreprise. Publi-Union.1981.
POLONIATO B., VOYENNE D.: La nouvelle trésorerie d’entreprise. Inter-Editions. 1995.
TURBEAU P., SURIAU U.: Gestion de la trésorerie. CLET. 1980.
Financements à court terme et dossier Banque de France,
Gestion des excédents et des produits financiers,
STONE B.K., HILL N.C.: The design of a cash concentration system. Journal of Financial and Quantitative analysis, Volume 16, N°3, September 1981,

WEBOGRAPHE
http://www.fimarkets.com/pages/risque_credit.htm
http://www.memoireonline.com
http://www.google.com
http://www.acting-finances.com
http://www.Gautier-Girard.com
http://www.gestion.com
http://www.tresorerie.com
http://www.pme/pmi.com
http://www.business_pme.com
http://www.lemonde.fr
http://www.wellstreet.com
http://www.perfomalys.com

Lire le mémoire complet ==>
(Gestion de la trésorerie: Cas des PME)