Les stratégies des banques BP, BMCE et ATTIJARIwafabank

By 22 March 2011

Les adaptations des grandes banques au Maroc aux nouveaux défis – Chapitre III
Dans la dernière décennie de ce millénaire, les établissements financiers ont dû réformer à la base leur angle de fonctionnement pour tenir compte de la conjoncture nationale et internationale,

en envisageant une série de mesures que versent dans le sens d’un esprit moderne et d’une attitude mercatique.

Les GBM sont invitées de à s’adapter stratégiquement, structurellement et organisationnellement aux nouvelles exigences imposées par la mondialisation, d’où la nécessité d’une étude large des déterminants de la flexibilité.

Section1: les adaptations stratégiques
Avoir une position de leader dans un environnement plus ou moins compétitif est une priorité majeure de toute banque au Maroc.

En effet, chaque banque adopte une stratégie orientée vers sa clientèle locale et étrangère suivant sa propre politique.

I- stratégies des GBM:
1. pour la BP:
Fidèle à son esprit d’entreprise, le groupe banque populaire s’est fixé comme objectif d’accompagner toutes entreprises moyennes ou petites, artisanales, industrielles ou de services par la distribution de crédit à court, moyen et long terme.

Il propose une gamme élargie et complète de services et produits financiers répondant à l’ensemble des besoins de sa clientèle. Il développe également ses activités à travers quatre orientations stratégiques majeures:
— La consolidation des positions acquises:
Cet axe concerne le développement des activités d’intermédiation et de marché du groupe. Le GBP accélère le développement de ses activités de banque de détail par une stratégie volontariste d’extension de ses points de vente, de la collecte de ressources et de la distribution des crédits.

Disposant du plus large réseau de secteur bancaire, le groupe ouvre une centaine d’agences chaque année.

Grâce à ce dispositif, la collecte des ressources progresse plus vite que la moyenne enregistrée par le passé. Les crédits enregistrent également un développement soutenu en matière des crédits entreprises avec les offres de la Banque Entreprise, consistant en une nouvelle approche Banque Populaire dans ses relations avec la clientèle des entreprises.

Les crédits immobiliers et les crédits à la consommation enregistrent également un trend haussier, et le groupe a l’ambition d’augmenter sensiblement ses parts de marché dans ces catégories de crédits.

— La banque citoyenne:
Banque de proximité, le Groupe Banque Populaire joue un rôle de premier plan dans le développement des régions à travers l’action des Banques Populaires Régionales. Il est l’accompagnateur financier de la région à travers la mobilisation de l’épargne, son utilisation au niveau local, au bénéfice des acteurs économiques et sociaux.

Dans le plan de développement du groupe, l’implication reste effective et très prononcée en matière de bancarisation de la population, qui reste encore à un niveau très faible au Maroc. Ceci est possible grâce à la politique de proximité du groupe et la souplesse dans les ouvertures de compte ainsi qu’à son large réseau de distribution. La cadence observée actuellement dans les ouvertures de comptes auprès de la clientèle de masse en atteste largement.

Le Groupe Banque Populaire est le 1er réseau bancaire du pays. Son réseau est constitué à fin décembre2008 de 745agences et plus de 803guichets automatiques.

  • La conquête de nouveaux territoires et la croissance externe.
  • Le 1er collecteur de l’épargne du système bancaire marocain;
  • La 1ère banque dans le rapatriement de l’épargne des Marocains Résidant à l’Etranger (MDM).

Le soutien aux activités à fortes retombées sociales est également encouragé par le biais de développement des micro-crédits dont l’encours ne cesse d’augmenter et qui enregistrer une évolution annuelle moyenne de plus de 50%, grâce à l’ouverture de nouvelles branches au niveau de toutes les localités du pays.

L’appui de la Fondation Banque Populaire pour la création d’Entreprises tend à encourager les porteurs de projets en les assistant dans toutes les phases pour l’aboutissement de la création de leurs entreprises.

Le GBP encourage également l’habitat social en prévoyant d’augmenter annuellement de 25% ses encours en la matière.

Enfin, les PME-PMI sont accompagnées dans l’action de leur mise à niveau.

–L’amélioration des performances:
L’important développement du Groupe Banque Populaire contribue à l’amélioration de ses indicateurs de performances: rentabilité, productivité, commissions et maîtrise des risques.

Ainsi, la rentabilité financière est fortement appréciée, fruit des résultats nets de l’ensemble des entités du groupe, ainsi que la nette progression du produit net bancaire, et la maîtrise des charges d’exploitation. La productivité quant à elle, connaît une amélioration surtout grâce à l’automatisation plus poussée des opérations effectuées au niveau des agences.

La part des commissions dans le produit net bancaire enregistre une évolution moyenne annuelle de l’ordre de 10%.

Concernant la maîtrise des risques, le groupe tend à maintenir sa tendance d’afficher les meilleurs ratios prudentiels du secteur que ce soit celui de la solvabilité, de la liquidité, de la division des risques ou des créances en souffrances.

–La conquête de nouveaux territoires et la croissance externe:
Un nouvel élan est pris par le GBP dans son intervention dans les opérations de la Corporate Banking, pour conforter son positionnement stratégique dans ce créneau, et plus spécifiquement dans les métiers de conseil aux entreprises et de l’ingénierie financière, d’émissions obligataires, du capital-risque, de la gestion collective de l’épargne, de l’intermédiation boursière et de financement du commerce international.

Les activités du groupe s’étendent également à la bancassurance.

Du reste, les filiales spécialisées du groupe ne restent pas à l’écart de cette nouvelle dynamique commerciale, et un plan de développement ambitieux est prévu pour chacune d’entre elles en vue de participer fortement à l’amélioration des performances du groupe,ce qui deviendra possible par l’amélioration de leurs parts de marché dans leurs domaines d’activité respectifs.

2. pour la BMCE:
stratégies des banques2ème banque privée du Royaume et institution phare dans le paysage bancaire marocain, BMCE Bank s’est engagée dans une dynamique de croissance tant au Maroc qu’à l’international, prônant des valeurs fortes et partagées d’excellence, de proximité, de transfert de savoir-faire, de transparence et de citoyenneté.

Dans un contexte de développement de plus en plus soutenu du secteur privé marocain et de l’économie en général, BMCE Bank continuera de répondre judicieusement à une demande croissante en services financiers et de financements, articulant sa stratégie au Maroc pour l’horizon 2010-2012 autour du:

Renforcement de la croissance du segment des Particuliers et MRE à travers:
– le programme d’extension du Réseau d’agences oeuvrant à la bancarisation du pays dans les zones les plus reculées,
– la motivation de la force commerciale grâce à la mise en place de mécanismes de rémunération et de formation innovants,
– l’enrichissement de l’offre de produits et services guidée par une connaissance approfondie des besoins et exigences de la clientèle,
– la dynamisation de l’activité MRE à travers une stratégie différenciée,
– le développement des synergies avec les entités de la Banque, du Groupe et avec les actionnaires étrangers de référence.

• Développement du marché des Entreprises et PME, soutenu par:
– la création de centres d’affaires spécialisés dans la gestion de la clientèle des entreprises,
– une démarche de conseil accompagnée par une offre complète et évolutive de produits et services,
– l’optimisation de la gestion des risques par la mise en place d’outils dédiés,
– la dynamisation de l’activité commerciale grâce une approche différenciée par segment et la mise en œuvre d’un SI Entreprises.

• Renforcement du positionnement sur le marché Corporate grâce à:
– la capitalisation sur une expertise et un dynamisme reconnus dans le domaine des financements de projets et renforcés par la certification ISO de ces activités,
– l’amélioration de la qualité des revenus par le développement d’activités génératrices de commissions,
– une approche commerciale offensive reposant sur une offre de solutions à forte valeur ajoutée,
– l’intensification du cross selling sous l’impulsion des synergies intra-groupe,
– la mise en place de relais de développement commercial à travers des partenariats avec des instituions bancaires et financières internationales.

• Consolidation du leadership sur les métiers de la Banque d’affaires, en assurant:
– le maintien de l’image d’acteur de référence en Corporate & Investment banking,
– la poursuite du développement de la culture d’innovation financière avec une offre de produits sophistiqués et adaptés,
– le développement accru des synergies entre les lignes métiers de BMCE Capital et avec la Corporate Bank et la Retail Bank de BMCE Bank.

Capitalisant sur une forte notoriété à l’international et notamment en Afrique, BMCE Bank œuvre à revêtir une dimension nationale et régionale de référence en Afrique Subsaharienne et ce, à travers:
• Création de MédiCapital Bank, filiale du Groupe BMCE Bank basée à Londres, fédérant l’ensemble des activités de BMCE Bank en Europe et spécialisée dans le Corporate Banking, la Banque d’Investissement et de Marchés en Afrique, au Moyen-Orient et dans d’autres contrées asiatiques, dont elle ambitionne d’être le point d’accès privilégié aux marchés financiers internationaux.
• Développement des business models transposables dans la région africaine, nourri par le transfert du savoir faire du Groupe dans les métiers bancaires et soutenu par une notoriété solide sur le continent africain.
• Mise en place d’un vaste réseau en Afrique à travers la reprise des activités internationales du Groupe BMCE Bank et des opérations d’acquisitions et de prise de participations stratégiques.

3. Pour ATTIJARIwafabank:
Le Groupe Attijariwafabank réalise une bonne performance grâce à la forte dynamique de développement des différents pôles d’activité et une stratégie claire et pertinente, alliant croissance organique et externe créatrice de valeur, en dépit d’un contexte économique moins porteur durant l’année 2009.

Conformément aux orientations du plan stratégique « Attijariwafa 2012 », le Groupe poursuit au niveau national son développement sur toutes les lignes métiers de la banque classique, des filiales para-bancaires et des activités de marché. Sur le plan régional, le Groupe confirme sa politique de croissance et entend asseoir sa stratégie dans tous les pays où il est présent.

Au Maroc, les activités financières du Groupe enregistrent au terme de l’année 2009 une évolution satisfaisante. Ces réalisations sont à mettre à l’actif d’un positionnement solide de la banque et de ses filiales, ainsi que d’une stratégie adaptée à son environnement:

Ø Premier collecteur d’épargne au Maroc
Le Groupe se positionne en tant que leader incontesté dans cette activité. Les dépôts bancaires totalisent 154,2 milliards de dirhams, en légère hausse de 1,8% comparativement à fin

décembre 2008. La part de marché d’Attijariwafabank s’établit ainsi à 26,1%.

Les actifs sous gestion s’élèvent à 55,3 milliards de dirhams, permettant au Groupe Attijariwafabank d’atteindre une part de marché de 29,6%.

Dans la bancassurance, le Groupe est leader incontesté sur le marché, avec un encours total de 8 milliards de dirhams.

Ø Premier distributeur de crédits au Maroc
En effet, la banque et ses filiales spécialisées ont mis à la disposition des ménages et des opérateurs économiques un volume de crédits par décaissement de 168,5 milliards de dirhams se ventilant comme suit:
– crédits aux ménages: 44,1 milliards de dirhams (+11,1%)
– crédits aux entreprises: 119,3 milliards de dirhams (+8,4%).

Ø Premier réseau de services bancaires et financiers au Maroc
Avec 1396 agences, le Groupe Attijariwafabank dispose du premier réseau de services bancaires et financiers au Maroc.

Ø Leadership affirmé dans la banque d’investissement et les activités de marché
Attijariwafabank confirme sa position de leader dans tous les compartiments des activités de marché et de banque d’investissement, en poursuivant une politique d’innovation et d’anticipation des besoins de sa clientèle.

Le plan stratégique « Attijariwafa 2012 » vise à maintenir sa position de leader au sein du système bancaire marocain, mais aussi à en faire le meilleur groupement bancaire notamment à travers:

Au niveau de la réglementation:

  • Attijariwafa bank Maroc: réduction du taux de la réserve obligatoire de 2 points à 10% en juin 2009 et de 2 points supplémentaires en octobre 2009 (8%)
  • Wafa immobilier: incitation fiscale pour les promoteurs visant la redynamisation du marché du logement social
  • Wafasalaf: promulgation en cours de la réduction à 10% de la TVA appliquée aux produits alternatifs (Mourabaha)
  • Wafabail: suppression des avantages fiscaux sur le CBI au niveau de la loi de finance 2010
  • Wafacash: mise en place d’un dispositif de lutte Anti-blanchiment.

Au niveau de la croissance externe et financement

  • Attijariwafabank Maroc: renforcement des fonds propres par l’émission de deux dettes subordonnées de 1 milliards de DH chacune.
  • Attijari bank Tunisie: augmentation de capital de 56 millions de dinars.
  • Décembre 2009: finalisation de l’acquisition du Crédit du Congo et de l’Union Gabonaise de Banque avec la cession de 15% de Wafasalaf au profit de Sofinco
  • Février 2010: closing de deux autres banques: la Société ivoirienne de Banque et le Crédit du Sénégal, accompagné de la cession d’une partie (24%) de la participation de Wafa Assurance dans le Crédit du Maroc au Crédit Agricole

Lire le mémoire complet ==> (La banque au Maroc face aux défis De la mondialisation financière)
Université Moulay Ismail – Meknès
Faculté de Sciences Juridiques, Economiques et Sociales
Mémoire de fin d’études – Option: Finance