La gestion de la qualité et la stratégie de l’entreprise

By 25 March 2011

L’intégration de la qualité dans la gestion stratégique de l’entreprise – Section III:

Pour jouer pleinement son rôle de facteur déterminant de la compétitivité, la qualité ne doit plus être prise comme ensemble de technique effectuées par des opérationnels.

Mais, elle doit devenir un élément indissociable des orientations générales de l’entreprise et par conséquent s’intégrer à sa stratégie.

Paragraphe 1: La qualité : un élément fondamental de la stratégie de l’entreprise :

L’entreprise en tant que système ouvert, subit l’influence aussi bien de son environnement externe qu’interne. La prise en compte de la gestion de la qualité dans le cadre de cette entreprise système, permet de mettre en lumière le rôle du management et de mettre le point sur les actions stratégiques capables de transformer les contraintes de l’environnement en opportunités.

* Par gestion de la qualité, nous signifions « l’ensemble des activités de l’entreprise en vue d’optimiser ses ressources commerciales, financières, organisationnelle, techniques et humains mises en œuvre pour assurer la réussite de la stratégie définie. L‘ensemble à gérer est constitué de l’ensemble des caractéristiques du produits et des prestations associés au complémentaires qui spécifient sa qualité » ([1]).

* Ainsi, le champ de la gestion de la qualité sera d’autant plus étendu que la notion de la qualité sera considérée dans ses différentes dimensions.

A)- Le caractère multidimensionnel de la qualité :

* Les multiples enjeux de la qualité qu’on a identifié dans le 1ère section de 2ème chapitre permet de s’accorder que cette notion ne se définit plus uniquement par des critères techniques mais prend en compte des considération concurrentielles, des comportement et des attentes.

* Dans ce contexte, les dimensions dont relève la qualité sont très diverses([2]):

– La dimension stratégique : dans un environnement complexe marqué par une concurrence vive, le projet qualité totale est en parfaite cohérence avec le projet de l’entreprise et vise principalement la satisfaction des clients et l’adaptation au marché.

– Le dimension commerciale : elle est essentielle dans la mesure où la démarche qualité trouve son origine au niveau de la prise en compte des besoin du clients.

– La dimension financière : dans le sens ou la non maîtrise de la qualité peut être très coûteuse.

– La dimension organisationnelle : la capacité de l’entreprise à produire la qualité dépend de la qualité de sa structure organisationnelle.

– La dimension technique : La qualité intervient à ce niveau car la disposition des machines et la maîtrise des méthodes de productions, assurent la production de la qualité de l’étape de conception à l’étape de réalisation.

– La dimension humaine : la réussite de l’ensemble des activités de l’entreprise dépend de l’adhésion et de la coordination entre l’ensemble du personnel. L’amélioration de la qualité reste une affaire du management humaine.

* La prise en compte de la qualité à travers ses différentes dimensions traduit une vision dynamique de l’attitude de l’entreprise envers son environnement qui recèle aussi des opportunités qui détectés, peuvent l’aider à améliorer sa position concurrentielle.

* Dans cet objectif, la maîtrise de l’interface qualité entre l’entreprise et son environnement passe par l’attribution d’une dimension stratégique à la qualité.

B)- L’axe stratégique de la qualité :

* Dans un environnement marqué par une concurrence très vive, par de nouvelles formes de partenariats et par une offre potentielle supérieur à la demande, toutes les entreprises reconnaissent à la qualité le vecteur de compétitivité et la variable stratégique essentielle.

* Avant de démontrer l’importance de l’adéquation de la gestion de la qualité avec la stratégie de l’entreprise, il convient tout d’abord de définir la stratégie et nous adhérons pour cela à la formulation de Henri: Bodinat et Vincent Mercier: « La stratégie d’entreprise peut être définie comme le choix, compte tenu de la concurrence et de l’environnement futur, des domaines dans lesquels l’entreprise s’engagera et la détermination de l’intensité et de la nature de cet engagement … la stratégie c’est la façon dont l’entreprise investit ses ressources financières ou humaines pour modifier à son avantage ou stabiliser une situation concurrentielle, en fonction des changements présents au futures de son environnement » ([3]).

stratégie* Dans ce cadre, il n’est pas concevable de mener une stratégie qualité indépendante de la stratégie générale de la firme, son intégration dans le projet de l’entreprise est une nécessité qui a pour conséquence « une prise en compte de la qualité des produits dès le stade de l’analyse stratégique. Elle permet, en outre, d’assurer la cohérence des politiques de la qualité, définies pour les principaux départements de l’entreprise, par la stratégie générale de l’entreprise ».

* Cette intégration de la qualité dans la gestion opérationnelle ou dans la gestion stratégique relève en fait de deux horizons temporels différents:
Le premier concerne des décisions tactiques relevant d’opérations quotidiennes alors que le second relève de décisions stratégiques engageant l’entreprise à long terme.

Et le fait; de faire de la qualité; un rôle de facteur de compétitivité, constitue bien une décision de type stratégique entraînant l’engagement de la direction générale et introduisant des effets à tous les niveaux hiérarchiques et dans toutes les fonctions: recherche et développement, marketing, fabrication; SAV…

* Dans ce sens, nous allons démontrer l’apport de la variable qualité dans les différentes stratégies déployées par les firmes pour être compétitives.

Chapitre II: La qualité comme facteur de compétitivité
La première partie: Qualité et compétitivité de l’entreprise marocaine

Lire le mémoire complet ==> (La qualité comme facteur de compétitivité dans l’entreprise, Cas: Secteur Textile-Habillement)
Mémoire de fin d’études – Option: Economie & Gestion
Faculté de Sciences Juridiques, Economiques et Sociales
____________________________________________________
[1] -Etienne Collignon, Michel wissler « qualité et compétitivité des entreprises » gestion, économica.
[2] -Etienne Collignon, Michel Wissler op cite.
[3] -Henri Bodinat et Vincent Mercier « L’analyse stratégique modernes » Harvard – L’expansion hiver 1978-79.