Systèmes productifs locaux ou système de production localisé

By 2 March 2011

Les systèmes productifs locaux – CHAPITRE II:
Introduction :

Dans une économie mondialisée, l’avantage concurrentiel d’une nation….ne peut reposer sur les seules entreprises globalisées. Il se construit également sur des grappes d’entreprises ancrées sur leur territoire. « districts industrieles »(1), systèmes de production localisés, reseaux de firmes ou encore clusters, ces grappes sont historiquement nées dans des communautés industrielles locales marquées par un fort jeu de concurrences et de réciprocité.

A travers le monde, dans des structures très differentes, certains systèmes productifs demeurent, d’autres apparaissent. « systèmes productifs locaux » comme on les nommé en France, « grappes d’entreprises », « agglomération d’entreprises », « distretti industriali » en Etalie ou encore « clusters» dans les pays anglo-saxons, ces réseaux de petites et moyenes entreprises se spécialisent autour d’un métier ou d’un produit et développent entres elle des relations de complémentarité, le plus souvent dans un espace géographiquement restreint.

Actuellement, la volanté se fait jour d’engager plus fortement des mesures politiques concrétes en faveur des SPL qui sont présentés comme une réponse éfficace à la compétition mondiale (des entreprises et des économies). En effet, ces systèmes créent des emplois, innovent et affrontent avec succés les marchés internationaux, tout en valorisant les ressources spécifiques des territoires dans lesquels ils sont ancrés. Les nombreux exemples de région qui doivent leurs richesse au dynamisme des grappes d’entreprises ont amené les autorités locales, régionales et nationales à envisager une politique axée sur des grappes d’entreprises.

Les systèmes productifs locauxElle s’intégre parfois, c’est le cas en France, dans une politique d’aménagement du territoire, la déception suscitée par les stratégies reposant sur les grandes entreprises a elle aussi, stimulé l’intérêt porte aux grappes.

Autre moteur de la politique menée dans ce domaine : la constation que les grandes entreprise possédent d’importants avantages sur des marches qui se mondialisent, tendis que nombre de petites entreprises n’atteignent pas le seuil d’efficacité optimal à divers stades de la production, de la commercialisation et du financement, cette constation est pour beaucoup dans l’orientation de la politique vers la création de réseaux locaux d’entreprises qui cherchent à lever les contraintes d’echelles.

Nous proposons d’aborder la question des systémes de production localisés en trois points. Premierement, ces nouvelles formes d’organisation productives liées à un territoire nous conduit à nous interesser au système de production localisé, nous donnerons un appérçu de ses caractéristiques et soulignerons les raisons de son intérêt. Deuxièment, nous explorons la question du rôle des pouvoirs publics et des institutionnels locaux dans la dynamique de construction et de développement des systèmes de production localisés et nous montreront que les SPL stimulent la capacité d’innovation et la compétitivité des PME.

Troisièment, et à la lumière des deux points précités, et en partant des spécificités propres à notre région (Méknes-tafilalt), nous essayerons de répondre à la question suivante : Quels SPL à Méknes-Tafilalt, capable de valoriser ses ressources, de crées des emplois et d’affronter la concurrence mondiale à l’instar des cas réussis en France et en Italie.

Première Partie: Analyse de développement local

Lire le mémoire complet ==> (Développement des NTIC au Maroc : Apport économique et contraintes)
Mémoire de Licence en Sciences Economiques
Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales
_________________________________________
(1)– on désigne ici le distriel industriel comme concept préalable à celui des SPL