Le protocole H323: Signalisation de VoIP

By 27 March 2011

II.3. Les protocoles de signalisation de VoIP:

Les principaux protocoles non propriétaires utilisés pour l’établissement, le maintien et la rupture des connexions en voix sur IP sont :
* H323
* SIP
* MGCP
* IAX

II.3.1. Le protocole H323

Le protocole H323 est un protocole de signalisation appartenant à la couche transport du modèle OSI et associant un ensemble de protocole de communication de la voix, d’image et de données sur IP. Ce protocole est une adaptation de H.320 UTILIS2 SUR RNIS pour les réseaux IP. Le protocole H323 existe depuis 1996 et a été initié par l’IUT (Union International Télécommunication), un groupe international de téléphonie qui développe des standards de communication. Concrètement, il est utilisé dans des programmes tels que Microsoft NetMeeting, ou encore dans des équipements tels que les routeurs Cisco.

Fonctionnement

Le protocole H.323 est utilisé pour l’interactivité en temps réel, notamment la visioconférence (signalisation, enregistrement, contrôle d’admission, transport et encodage). C’est le leader du marché pour la téléphonie IP (frameip.com/toip/). Il s’inspire du protocole H.320 qui proposait une solution pour la visioconférence sur un réseau numérique à intégration de service (RNIS ou ISDN en anglais), comme par exemple le service Numéris proposé par France Telecom. Le protocole H.323 est une adaptation de H.320 pour les réseaux IP. A l’heure actuelle, la visioconférence sur liaison Rnis est toujours la technique la plus déployée. Elle existe depuis 1990.

Les réseaux utilisés sont à commutation de circuits. Ils permettent ainsi de garantir une Qualité de Service (QoS) aux utilisateurs (pas de risque de coupure du son ou de l’image). Aujourd’hui, c’est encore un avantage indiscutable. Par contre, comme pour le téléphone, la facturation est fonction du débit utilisé, du temps de communication et de la distance entre les appels.

a. H.225.0

H.225.0 prend en charge les signaux d’appels. Le signal de base est un élément pour connecter et terminer un appel entre deux terminaux H.245.0. Il utilise un sous-ensemble du protocole Q.931 (développé à l’origine pour la signalisation sur les réseaux RNIS). S’il y a un GateKeeper, les signaux sont routés à travers le GateKeeper. Sinon, ils sont directement envoyés d’un terminal à un autre.

Ce protocole est aussi utilisé pour l’échange de capacités entre deux équipements terminaux. Par exemple, il est utilisé par ces derniers pour s’accorder sur le type de codecs à activer. Il peut également servir à mesurer le retard aller-retour (Round Trip Delay) d’une communication.

b. H.235

H.235 fournit des perfectionnements dans les cadre des recommandations de H.xx – Séries d’incorporer des services de sécurité tels que l’authentification et l’intimité (chiffrage de données). H235 devraient fonctionner avec d’autres protocoles de série H qui utilisent H.245 en tant que protocole de commande.

c. H.245

H.245 contrôle le média. Comme H.323 supporte les conférences audio et vidéo ou données, les terminaux doivent négocier entre eux pour établir la compatibilité des données transférées. H.245 permet de définir la capacité d’échange (codes, type de données, compression). Il gère la mise en place des canaux logiques (un canal pour les signaux de contrôle, un pour la voix). H.245 assure aussi la fonction de contrôle de flux.

d. H.450

La série H.450 définit des services supplémentaires pour H.323, à savoir appel et transfert d’appels. Le protocole H.450.1 traite les procédures et protocoles de signalisation entre les entités H.323 pour la commande des services supplémentaires. Ce protocole de signalisation est connu pour tous ses services supplémentaires. Le protocole H.245 est employé pour échanger des informations de signalisation pour commander des services supplémentaire au –dessus d’un LAN.

d.1 H.450.2

C’est un service supplémentaire de transfert d’appels pour H.323. Le protocole H.450.2 décrit les procédures et protocoles de signalisation pour le service supplémentaire de transfert d’appels dans les réseaux H.323.Ce service supplémentaire permet à l’utilisateur série A de transformer un appel existant (l’utilisateur A et B) à un appel entre l’utilisateur B et un troisième utilisateur C choisi par A. L’utilisateur A peut ou ne pas avoir un appel établir avec le troisième utilisateur avant le transfert d’appel. Ceci est basé sur H.450.1

d.2 H.450.3

Le H.450.3 est un service supplémentaire de déviation d’appel pour H.323. Il décrit les procédure et protocoles de signalisation pour le service supplémentaire de déviation d’appel dans les réseaux H.323.Ceci inclut l’expédition d’intervention sans conditions, le renvoi d’appel occupé, le renvoi d’appel sans aucune réponse et l’établissement d’appel, le renvoi sans aucun service supplémentaire s’applique pendant l’établissement d’appel, fournissant ainsi une déviation d’un appel d’arrivée à un autre point final de destination. Ceci est basé sur H.450.1.

e. H261

H.261 décrit un jet visuel pour le transport en utilisant le protocole en temps réel de transport, RTP, avec n’importe lequel des protocoles fondamentaux qui supporte RTP.

f. H263

H.263 indique le format de charge utile pour encapsuler un bistream H.263 dans le protocole en temps réel de transport (RTP). Trois modes sont définis pour l’en-tête de la charge utile H.263. Un paquet de RTP peut employer un de trois modes pour le jet H.263 visuels selon la taille désirée de paquet réseau et les options H.263 de codage utilisé. L’ en-tête de la charge utile H.263 le plus court (le mode A) soutient la fragmentation au groupe de frontière du bloc. Pour chaque paquet de RTP, le RTP entête est suivi de l’en-tête de la charge utile H.263.

Avantage de la norme H.323

Dans les réseaux IP à commutation de paquets, les flux de données transitent en commun sur une même liaison. La visioconférence IP est mise sur une disponibilité de ces liaisons. Les débits des réseaux IP doivent donc être adaptés en fonction du trafic afin d’éviter tout risque de coupure du son et de vidéo. Tous les sites n’ont pas le même débit. Plus le débit sera élevé et plus le risque de coupure sera faible. Par ailleurs, tant que la qualité de service n’existera pas dans les réseaux IP, la fiabilité des visioconférences sur les lignes à faire débit sera basse. A l’heure actuelle, la compatibilté entre les différentes normes de visioconférences est assez faible.

La visioconférenceLa visioconférence H.323 et H.320 sont compatibles, mais elles nécessitent l’emploi de passerelle H.320 / H.323. concerne les différentes normes pour visioconférence sur IP, H323 et IP multicast ne sont pas compatible, sauf dans le cadre VRVS qui permet un certain degré d’interopérabilité, mais ne gère pas la norme T.120. Les principaux avantages de la norme H.323 sont:

Codec standard:

H.323 établit des standard pour la compression et la décompression des flux auto et vidéo. Ceci fait que les équipements provenant de fabricants différents ont une base commune de dialogue.

Interopérabilité:

Les utilisateurs veulent dialoguer sans avoir à se soucier de la compatibilité du terminal destinateure. En plus d’assurer que le destinataire est en mesure de décompresser l’information, H323 établit des méthodes communes d’établissement et de contrôle d’appels.

Indépendance vis-vis du réseau

H .323 est conçu pour fonctionner sur tout type d’architecture réseau. Comme les technologies évoluent et les techniques de gestion de la bande passante s’améliorent, les solutions basées sur H.323 seront capables de bénéficier de ces améliorations futures.

Support multipoint

H.323 supporte des conférences entre trois points terminaux ou plus sans nécessiter la présence d’une unité contrôle specialisée.

Support multicast

H.323 supporte le multicast dans les conférences multipoint. Multicast envoie chaque paquet vers un sous-ensemble des destinataires sans réplication, permettant une utilisation optimale du réseau. A l’heure actuelle, le standard fait pour les systemes de téléphonie sur IP est la norme H.323 de l’ UIT. Indispensable pour permettre un minimum d’interopérabilité entre équipements de fournisseurs différents.

Gestion de la bande passante:

Le trafic audio et vidéo est un grand consommateur de ressources réseau. Afin d’éviter que ces flux congestionnent le réseau, H.323 permet une gestion de bande passante à disposition. En particulier, le gestionnaire du réseau peut limiter le nombre simultané de connexions H323 sur son réseau ou limiter la largeur de la bande à disposition de chaque connexion. De telles limites permettent de garantir que le trafic important ne sera pas interrompu.

Fonctionnement d’un appel entre 2 terminaux en H.323

Il est important de spécifier que la norme H.323 repose sur le principe du peer to peer. Ainsi il est tout à fait possible d’initier un appel direct entre 2 correspondants sans passer par un serveur dédié ou une passerelle H.323, dès lors que nous avons connaissance des caractéristiques réseaux du correspondant et que la topologie le permet.

L’avenir de H.323

Historiquement le protocole le plus utilisé, H323 fait face aujourd’hui à la concurrence du nouveau protocole SIP. Bien que les 2 protocoles soient très proches dans leurs architectures de fonctionnement,le manque de souplesse du H.323 et ses caractéristiques trop axée sur les télécommunications l’écartent de la course. L’ engouement effréné pour le SIP et les possibilités applicatives qu’elle possède fait que le H.323 soit de plus en plus remplacé par le protocole SIP dans les nouvelles interconnexions et de solutions VoIP.
PARTIE B: ETUDE THEORIQUE SUR LA TELEPHONIE IP

Lire le mémoire complet ==> (Etude et mise ne place d’un centre d’appels via IP)Travail de fin d’études en Informatiques