Le consommateur, du traditionnel au moderne

By 14 March 2011

III- le consommateur, du traditionnel au moderne

Les changements qu’a connu l’environnement économique et l’accès à la formation des nouvelles générations, ont fait que le petit commerce a évolué vers les formes de distribution plus larges et innovatrices ;
Devant cette variété le consommateur est un être humain influencé par son entourage d’où ses habitudes de consommation (choix, comportement) vont se changer.

Toutefois, l’individu client focalise ses efforts pour satisfaire ses besoins physiologiques en premier lieu en achetant les biens de première nécessité (légumes, sucre, thé, blé…) au souk, sans tenir la marque ni l’emballage,… puis, l’apparition des épiceries qui ont des avantages telle la proximité (« on y va à pieds »), la possibilité de se faire livrer à domicile, la souplesse des horaires du commerce traditionnel qui lui attire une clientèle de « dernière minute ».

Marjane, Metro, Acima, Label vie, Aswak assalam, Hanouty… Voila des noms aujourd’hui familiers pour les habitants des villes marocaines, ces enseignes de grandes surfaces de distribution présentes en force à partir des années 90, ont choisi de conquérir rapidement un marché jusqu’à la vierge, multipliant les points de vente et intensifiant leur couverture des zones urbaines jusqu’au cœur des quartiers populaires. Durant ces dix dernières années le Maroc a beaucoup évolué. Ce progrès a permet à une bonne frange de la population d’accéder à la consommation de masse, à la santé et à l’éducation. Ce sont ces indices qui sont à l’origine de la multiplication et l’ouverture des enseignes. Ce qui veut dire tout simplement qu’au Maroc nous sommes entrain d’assister à la naissance d’un nouveau consommateur qui cherche à satisfaire ses besoins, ses désirs et surtout ses souhaits.

Conclusion:
Le succès d’un point de vente nécessite la bonne compréhension du consommateur: ses besoins et désirs, ses motivations et implications, son processus décisionnel d’achat ainsi que les facteurs qui l’influencent. C’est pour cette raison que les responsables marketing ont intérêt à bien cerner le comportement des clients pour savoir sur quelles dimensions doivent-ils miser pour influencer leurs processus d’achat.

Conclusion de la première partie:
De nos jours, le processus d’achat revêt une grande importance chez le consommateur. Ce n’est plus un simple acte qui consiste à se diriger vers un endroit précis pour s’approvisionner, mais au contraire le consommateur marocain se trouve d’une part face à l’existence d’une panoplie de moyens de ravitaillement (traditionnels et modernes ), partant du souk qui est un patrimoine historique ancré dans la culture des marocains, puis les marchés urbains marquant l’urbanisation des villes, ensuite d’autre formes d’espaces commerciaux comme les petites boutiques et les épiceries …et enfin les grandes surfaces symbole de la modernité.

Le consommateurD’autre part le consommateur marocain se sent imprégné par ses besoins, ses motivations et ses implications qui se basculent tantôt vers l’attachement à la tradition et tantôt vers l’aspiration à un meilleur style de vie.

Pour mieux comprendre le comportement du consommateur marocain le recours à une étude empirique s’avère une nécessité. C’est dans cette optique que la deuxième partie est élaborée, en effet au niveau de cette partie on mettra plus l’accent sur les grandes surfaces ainsi que leurs pratiques marketing pour savoir si les surfaces de distribution arrivent à se fixer dans l’esprit d’un consommateur dévoué à sa tradition.

Section 3: les comportements de magasinage et d’achat du consommateur
Chapitre 2: le consommateur et son comportement d’achat
Partie I: Evolution du commerce et des habitudes d’achat du consommateur

Lire le mémoire complet ==> (Merchandising des grandes surfaces de distribution: comportement d’achat)
Mémoire de fin d’études pour l’obtention d’une licence – Economie d’entreprises
Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales