Les déterminants de la compétitivité ou la compétitivité hors prix

By 24 March 2011

Les autres déterminants de la compétitivité ou la compétitivité hors prix – Paragraphe II :

Dans un monde en pleine changement, la compétitivité prix n’arrive plus à expliquer et justifier à elle seule les performances des nations et des entreprises sur des marchés de plus en plus marqués par les pratiques de différenciations.

En fait, la nouvelle compétitivité est essentiellement basée sur l’exploitation des avantages hors prix. Une telle opération passe avant tout par des pratiques de différenciation. Ces pratiques visent d’une part, l’adéquation des produits aux attentes d’une demande hétérogène, elles requièrent , d’autre part, des efforts considérables en matière d’investissement et d’innovation.

Par ailleurs, un problème se pose quant à l’évaluation de ces avantages, et aux indices permettant une appréciation viable de leur poids.

A)- Les avantages hors prix : quelle signification

Les avantages hors prix peuvent être définis comme l’ensemble des éléments autres que le prix qui permettent à un pays, à une entreprise, de gagner; ou réserver, des parts de marchés sans considérations notables de prix.

L’essentiel de ces avantages résident dans une qualité meilleur, attribut qui dépend à la fois du facteur humain, et sa formation, et de l’état des équipements un autre facteur important consiste dans la conception, ou le « design », il s’agit d’assurer l’adéquation du produit aux attentes des clients. Par ailleurs des facteurs comme la livraison et le service après vente jouent un rôle non moins important dans la conquête de la confiance de la clientèle.

B)- Les avantages hors prix: quels déterminations

Les avantages hors prix résultent, comme nous venons de voir, pour l’essentiel de l’innovation, la différenciation et les dépenses en recherche et développement. En effet, la compétitivité à l’heure actuelle est axée surtout sur la qualité, le temps de la différenciation de la gamme des produits offerts.

Ces facteur permettent de desserrer la contrainte que représentait le prix par la multiplication des produits par l’innovation et la différenciation facilitant à la fois la création de besoins nouveaux et le renouvellement des produits préexistants.

Une telle multiplication implique donc la compensation d’éventuels handicapes ou des avantages, en terme de coûts de production.

La différenciation est à ce titre assimilée à une valorisation des produits par la qualité, qui est un moyen pour les producteurs de se prémunir contre une perte de compétitivité prix soulignant le caractère intrinsèquement différentiel leurs produits.

Le moteur de la différenciation n’est autre que l’innovation, celle ci suppose sur tout des dépenses en recherche et développement et des investissements dans les compétences, d’une part, elle requiert de la part des pouvoirs publics une action en matière d’éducation de formation et d’infrastructure d’autre part.

competitivenessC)- Les avantages hors prix, quelle évaluation ?

L’analyse de la compétitivité hors prix est relativement récente. En effet, les avantages hors prix sont difficilement quantifiables et leur évaluation se fait le plus souvent de manière approximative .

la méthode la plus utilisée consiste à rapprocher les coûts avec le taux de couverture relatif en produits industriels, les avantages coûts étant et du taux de couverture permet d’évaluer de façon indirecte le poids relatif des avantages hors coûts.

Les performances extérieurs d’un pays sur le marché sont, en fait déterminés par les avantages coûts et les avantages hors coûts, une comparaison des indicateurs des avantages coûts aux indices des performances extérieures permet alors de déterminer bien que de façon très approximative, l’impact et le poids relatif des avantages hors coûts.

Des performances extérieurs importante avec des avantages coûts faibles, par exemple, révéleront donc l’existence d’importants avantages hors coûts.

Conclusion de section III

Traditionnellement, les approches économiques traitant de la compétitivité étaient surtout concentrées sur les disponibilités et l’abondance des facteurs de production (la main d’œuvre – capital- matières énergie…)

Or; la tendance aujourd’hui est celle d’une érosion progressive des sources imitatives de la compétitivité qui sont essentiellement; la qualité, la différenciation . « si l’on observe dans certains pays une relation à court terme entre l’évolution des prix et des performances, dans l’ensemble sur longue période, la faiblesse de ce lien suggère que les avantages hors prix pèsent fortement sur les écarts de performances entre pays » ([1]).

Conclusion du 1er chapitre :

La compétitivité est devenue une question centrale dans la pensée et la théorie économiques, par ailleurs, il s’agit d’une préoccupation majeure à la fois pour les unités économiques et les Etats.

ð La nouvelle compétitivité est fondée sur l’efficacité d’utilisation des facteurs de production, l’innovation et; surtout; la capacité d’adaptation et de réaction des entités économiques.
ð Le cadre d’analyse de la compétitivité est celui de l’économie mondiale marquée par une concurrence imparfaite et par l’existence de forces inégales participant à une lutte qui dépasse le simple cadre de la concurrence pure et parfaite.
ð La nouvelle compétitivité est également axée sur la qualité comme facteur important, variable majeur de la vie de l’entreprise.

Section III: La compétitivité: des déterminants multiples:
Chapitre I: La compétitivité
La première partie: Qualité et compétitivité de l’entreprise marocaine

Lire le mémoire complet ==> (La qualité comme facteur de compétitivité dans l’entreprise, Cas: Secteur Textile-Habillement)
Mémoire de fin d’études – Option: Economie & Gestion
Faculté de Sciences Juridiques, Economiques et Sociales
______________________________________
[1] -« coûts salariaux et compétitivité « O.P cité, p: 32.