ATTIJARIWAFA BANK: historique, Organisation…

By 22 March 2011

IIIATTIJARIWAFA BANK:
III-1 La naissance d’ATTIJARIWAFA BANK:
Née de la fusion entre 2 grandes banques marocaines, la BCM et la Wafabank, AttijariWafa Bank est entrain de tracer son chemin par excellence.

« Classée au 1er rang des banques du Maghreb, et au 9ème rang des banques africaines hors Afrique sud, AttijariWafa Bank a pu réussir le challenge de la fusion, puisque la fin 2005 a marqué la fin du processus de rapprochement et la réussite de l’intégration de la nouvelle entité, au sein du marché bancaire dans les délais et conditions prévu.

AttijariWafa Bank affiche aujourd’hui comme vocation essentielle: servir le développement du pays ainsi que de créer de la valeur pour ces clients, ces actionnaires et ces collaborateurs» 9(*)

Quelles sont alors les raisons qui ont poussé à ce rapprochement ?comment la fusion s’est elle déroulée ?

A- La carte d’IDENTITÉ de la BCM et la WAFABANK:
§1: ORGANISATION, ACTIVITÉ DE LA WAFABANK:
1.1: PRÉSENTATION DE LA WAFABANK
1.1.1: Historique
« La Wafabank a été crée en 1904, sous le nom de Compagnie Algérienne de Crédit et de Banque. En 1959 elle constitue la première banque du pays en terme de réseau.

En 1968, la famille Kettani en devient un actionnaire majoritaire, avec pour chef de file feu Moulay Ali Kettani, un personnage qui a marqué cette banque puisque Wafabank était souvent appelé « la banque de Moulay Ali Kettani».

Dates clés de l’histoire de la WAFABANK:
1904 Compagnie française de Crédit et de Banque, crée à travers sa filiale algérienne, une succursale à Tanger sous le nom du CACB;
1959 Au lendemain de l’indépendance, la CACB constitue avec ses 38 agences, le 1er réseau bancaire du Maroc indépendant;
1964 La banque prend le nom de la Compagnie Marocaine de Crédit et de banque « CMCB»;
1968 Un important groupe marocain privé, dirigé par son président, feu Moulay Ali Kettani opère, une importante prise de participation dans le capital de la banque;
1976 Nomination de Mr Abdelhak Bennani, à la direction générale de la banque;
1980 Lancement de produits innovants (1 ère carte de crédit au Maroc, distributeurs automatiques, formules d’assurance pour particuliers…).
1985 La banque change de nom et devient Wafabank;
1986-91 Wafabank crée, à partir d’une dizaine de filiales nouvelles, un groupe para financier;
1993 Wafabank augmente sensiblement son capital et l’ouvre au public avec succès;
1994 Wafabank met en place une nouvelle stratégie et développe de nouveaux métiers (Wafa gestion et Wafa bourse);
1996 Fusion absorption d’UNIBAN filiale marocaine du groupe BBVA. Entrée du Crédit Agricole Indosuez dans le capital de Wafabank.
2001 Acquisition de BBVA Maroc;
2003 Lancement d’un plan stratégique « Wafa 2005»;

2003 Acquisition par la BCM de 100% du capital d’OGM, qui lui a permis de contrôler indirectement 36,38% du capital et 46,65% des droits de vote de la WAFABANK.

1.1.2: Le capital, actionnariat de Wafabank
Au 31/12/2003, le capital de la WAFA s’élevait à 645 763 700 DH, intégralement libéré, il se composait de 6 457 637 actions d’une valeur nominale de 100 DH chacune.

Ce capital à subit 7 augmentations, durant les 5 années qui ont précédé l’opération de fusion-acquisition avec la BCM.

Le détail de ces opérations, se présente au niveau de l’annexe 2, (tableau 2) qui montre les augmentations du capital de Wafabank.

Les actionnaires de la Wafabank étaient:CAI, SOGEFI , SONAPAR, Flottant de Wafabank, SICAV , wafa assurance , WAFACORP, WAFA ASSURANCE, CDG, MAMDA&MCMA.

1.1.3: Les principales filiales de wafabank:

Finance
Banques
Titres de participation
Medi trade

SCI al miftah

  • Wafa systèmes consulting
  • Crédit du Maroc
  • Bank al amal
  • Wafa trust
  • Wafabail
  • Wafa immobilier
  • Wafa cambio
  • Wafa gestion
  • Wafa cash
  • Wafa patrimoine
  • Wafa investissement
  • Wafa bourse
  • Wafasalaf
  • Wafabank offshore
  • Biat
  • Souk al mouhajir
  • Wafa trade
  • Wafacom
  • Wafa foncière
  • Diners club du Maroc
  • Wafa systèmes finance
  • Wafa systèmes data
  • Agena Maghreb

1.2: LES SEGMENTS D’ACTIVITÉ ET LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA WAFABANK
La Wafabank comptait 2530 collaborateurs, son PDG était Mr Abdelhak BENNANI (qui a démissionné après l’annonce de la fusion) et le vice président était Saâd Kettani.

Les activités de la wafabank :
« La Wafabank était un groupe financier construit sur un modèle multispécialiste: elle couvrait une large gamme de produits et de services financiers, et ce à travers ses filiales» 10(*)

Elle était la banque la plus innovante plus particulièrement dans la gestion des moyens de paiement, elle était la première a avoir lancé la monétique, elle demeure précurseur dans le processus de filialisation de l’activité para bancaire: bancassurance.

WAFABANK était organisée sur 4 pôles:
· Marché des particuliers et des professionnels
· Marché des entreprises et de l’international
· Marché des capitaux
· Services partagés

§2: ORGANISATION, ACTIVITÉ DE LA BCM:
2.1: PRÉSENTATION DE LA BCM
2.1.1: Historique
« La Banque Commerciale du Maroc, est née en 1911 à travers l’implantation de la banque transatlantique à Tanger, elle est devenue par la suite une filiale du groupe CIC;

En 1972, la BCM s’engage sous l’impulsion d’un nouveau management dirigé par Mr Abdelaziz ALAMI, dans une nouvelle phase de croissance, qui la hissera dés le début des années 80 au 1er rang des banques privées du pays.

La décennie 90 s’est caractérisée par la création de filiales spécialisées dans les métiers de banques d’affaires, et les activités para bancaires donnants lieux à une diversification des métiers de la BCM.

L’année 2003, est une année charnière pour la BCM, puisqu’elle a marqué l’arrivée en janvier de Khalid OUDGHIRI en tant que PDG, et la f-a avec WAFABANK» 11(*).

Dates clés de l’histoire de BCM
1911 Création avec implantation d’une succursale de la banque transatlantique à Tanger;
1969 Arrivée de Mr Abdelaziz Alami en tant que directeur général;
1984 Création du groupement Interbank avec BMCI, SGMB, Crédit du Maroc.
06/1988 Acquiert 25% du capital auprès du CIC paris, et devient l’actionnaire de référence.
1989 Entrée du Banco Central (devenu Grupo Santander) au capital de BCM, qui devient le 2ème actionnaire de référence, aux cotés de l’ONA.
1992 Fusion-absorption de la SBC.
1993 Le capital de BCM, est porté à un 1 067 126 000 Dh franchissant le capital du milliard de Dh.
1994 Création d’Attijari international bank, banque offshore à part égal avec le Banco Central Hispano à Tanger.
2003 Acquisition par la BCM de 100% du capital d’OGM, qui lui a permis de contrôler indirectement 36,38% du capital et 46,65% des droits de vote de Wafabank.

2.1.2 Capital, actionnariat, et droits de vote de la BCM
Au 31/12/2003 le capital de la BCM, s’élevait à 1 368 513 700 se composait de 1 368 5137 actions d’une valeur nominale de 100 Dh chacune.

siège d'ATTIJARIWAFA BANKLa BCM a subi une seule augmentation de capital, pendant les 5 années qui ont précédé la fusion avec Wafabank.

La répartition des actionnaires et des droits de vote de la BCM, sont présentés dans le tableau 4, au niveau de l’annexe4.

2.1.3: Les filiales de la BCM
BCM

  • Attijari leasing
  • Attijari finances corp.
  • Attijari immobilier
  • Attijari intermédiation
  • Attijari management
  • Attijari cetelem
  • Attijari
  • Attijari factoring
  • Attijari international bank

2:2 LES SEGMENTS D’ACTIVITÉ ET SITUATION FINANCIÈRE DE LA BCM
La BCM était administrée par un conseil d’administration de 15 membres, et présidée par Khalid OUDGHIRI.

2.2.1: L’activité de la BCM
La BCM était qualifiée de banque de l’entreprise par excellence, sa force résidait dans la collecte des dépôts émanant de la clientèle des particuliers, elle a pu développer l’activité para-bancaire, et s’est donnée aux nouveaux métiers en réalisant des alliances avec des groupes étrangers.

L’année 2003, a marqué une étape nouvelle pour la BCM en matière d’organisation interne, en effet, la banque a procédé à la mise en place d’une nouvelle structure ,fondée sur l’idée d’une optimisation de sa relation clientèle.

Les produits qui ont été offert par le groupe s’adressaient à 4 marchés différents:

  • Le marché des particuliers résidents.
  • Le marché des particuliers non résidents.
  • Le marché des professionnels.
  • Le marché des entreprises.

B- Les facteurs de rapprochement
Il y a plusieurs raisons, qui ont poussé à la création d’AttijariWafa Bank, mais la concrétisation de cette banque, puise ces racines dans la complémentarité qui existe entre la Wafabank et la BCM.

§1: LA COMPLÉMENTARITÉ DES PROFILS ENTRE WAFABANK ET BCM:
« La création du géant national, n’aurait pas pu être réalisée sans que les 2 banques, qui sont à la base de cette opération soient géantes à leur tour.

Si la BCM est réputée pour son positionnement privilégié dans les pôles international et les grandes entreprises ce qu’on appelle « le corporate», la Wafabank disposait d’une position dominante dans les pôles particuliers /professionnels, et dans les métiers spécialisés, elle est donc une banque de « retail» par excellence.

Donc la BCM à bien choisi sa cible;en effet,la Wafabank présentait des indicateurs positifs au niveau de l’activité bancaire au sens strict du terme ,le leadership de ses filiales dans leurs domaines d’activités différents, était son atout indéniable;pour n’en citer qu’ un seul exemple: par l’acquisition de la Wafabank, BCM s’est retrouvée, actionnaire de référence de wafa assurance ,3ème compagnie de la place et un des principaux piliers du pôle financier du groupe ex- Wafabank.

Par cette complémentarité, le Maroc a gagné un groupe solide financièrement, qui ne peut que tirer vers le haut une économie avide de financement»

§.2. LA LOGIQUE NATIONALE ÉCONOMIQUE
« La création d’AttijariWafa Bank, relève de la volonté de créer une dynamique forte, ainsi que de produire un effet de levier stimulant, sur le développement économique du MAROC.

Cette création s’inscrit dans la logique d’ouverture et de mondialisation des marchés, à laquelle notre pays adhère, tel qu’il en atteste son engagement d’intégration dans les accords de libre échange avec l’Europe et les Etats -Unis.

Le groupe s’inscrit dans un ambitieux projet de société, qui l’engage à relever le défi majeur, celui de la construction d’un modèle de référence et disposer d’une taille, lui permettant de se déployer dans tous les métiers de la banque et de la finance»

« La naissance d’AttijariWafa Bank répond à un autre dessein, c’est celui de contrecarrer la montée en puissance des institutions financières de l’hexagone qui commençaient à rechercher des relais de croissance à l’étranger» 12(*)

C- PRÉSENTATION, DÉROULEMENT DE L’OPÉRATION DE FUSION-ACQUISITION
1.1: L’ACQUISITION D’OGM
« Le 24 novembre 2003, la BCM et SOPAR (holding détenant les participations des héritiers de feu Moulay Ali KETTANI) ont conclu un accord portant sur l’acquisition auprès de SOPAR, de 100%, du capital d’ Omnium Général Marocain (OGM) pour un montant de 2,081 Mr DH.

Le holding OGM, regroupe les participations de la famille KETTANI dans le secteur financier et contrôle:
1 003 724 actions soit 15,54% du capital de Wafabank (20,65 % de droits de vote)
2 467 439 actions soit 70,5 % du capital de Wafa assurance.

A travers cette opération d’acquisition OGM, la BCM a pu contrôler:
36,38 % du capital et 46,65 %des droits de vote de Wafabank, et donc elle a pu contrôler 70,5 % de Wafa Assurance, et ce au 31/12/2003.

Cette acquisition a donné à la BCM, le contrôle absolu de la 3ème compagnie d’assurance et la minorité de blocage dans la 3ème banque privée du pays;

« BCM a payé pour cet acquisition 2,081 Milliards de DH ,une acquisition jugée « bon marché» pour certains analystes, pour d’autre ,le prix est relativement bas par rapport à la capitalisation boursière (une étude interne à Wafabank a valorisé le holding OGM entre 3 à 3,5 milliards Dh)»

Après donc l’accord des autorités compétentes, la BCM a pu acquérir auprès SOPAR 100 %du capital d’ OGM.

En complément de l’opération de d’acquisition d’OGM, la BCM a lancé, en février 2004, une d’offre publique d’achat (OPA) et une offre publique d’échange (OPE),Visant 6 457 637 actions et représentant 100 % du capital de Wafabank.

1.2: OPE/OPA SUR WAFABANK
Les OPA et OPE ont porté sur la totalité des actions, formant le capital social de Wafabank.

o L’OPA
La BCM, a proposé aux actionnaires de la Wafabank d’acquérir leurs actions Wafa, au prix de 825 DH par action (un prix jugée favorable par la place financière.).

o L’OPE
La BCM a offert aux actionnaires de Wafabank, d’échanger leur actions Wafa selon une parité de: 7 actions BCM à émettre contre 8 actions Wafa présentées.

Cet OPE était jugée intéressante, puisque la parité fixée était indiscutablement à l’avantage des actionnaires de Wafabank» 13(*)

« En mai 2004, la BCM a pu donc acquérir la totalité du capital de la Wafabank; le 31 Août de la même année, les comptes de Wafabank ont été clôturés;

En terme de la fusion juridique entre les deux entités, le capital de la nouvelle banque créé, a été porté à 1 929 959 600 DH, il a été procédé aussi à un changement de la dénomination sociale sous le nom d’AttijariWafa Bank» 14(*)

« La fusion est terminée mi-décembre 2005, elle aura coûté 386 millions de DH soit à peine 91% de 426 millions du budget prévisible, en détail: 186 millions de DH on été affectés aux systèmes d’information et d’intégration des nouvelles technologies, 126 millions de DH pour les ressources humaines et la formation, et 56 millions de DH pour les aménagements et 18 millions pour la communication»

« Cette banque qui s’est fixé le rôle de devenir un acteur déterminant du développement national,à toutes les chances de bien l’accomplir grâce à sa large palette de produits et ses nombreux atouts bancaires.

Quelques chiffres en disent long:

  • 6 121 collaborateurs repartis entre 4857 pour la banque, et 1 264 pour les filiales;
  • 700 procédures mises en place, et 2 500 éléments d’enseignes posés;
  • 490 agences, dont 50 se sont ouvertes en 2005 et 70 autres devront être lancées en 2006;
  • 12 000 jours de formation pour le personnel de la banque;
  • 556.000 comptes particuliers et professionnels ont été basculés, et 3 000 PME et grandes entreprises ont été migrées.
  • 829 recrutements et 774 départs.

« C’est ainsi qu’avec 1 200 000 clients, la banque se positionne au 1er rang des banques du Maghreb, numéro 1 dans le à la consommation, la bancassurance, la gestion de l’actif et des métiers de bourses, leader dans le corporate banking.

AttijariWafa Bank dispose avec son nombre impressionnant d’agences du premier réseau bancaire du royaume»

Qu’on est il de son organisation et ses performances ?

III-2 Organisation et PERFORMANCES d’ ATTIJARIWAFA BANK:
Après 2 ans, AttijariWafa Bank s’annonce comme un groupe aux structures résolument novatrices et aux fondements solides; en effet, les 2 exercices écoulés, ont révélé une organisation bien structurée, et ce à travers son actionnariat, les performances dégagées aujourd’hui, ainsi que sa vocation essentielle « servir le développement de son pays ainsi que de créer de la valeur».

Dans ce chapitre nous allons nous focaliser sur l’étude de l’organisation d’ AttijariWafa Bank, son activité, actionnariat, ainsi que l’analyse de ces performances en matière d’actif et de passif.

A- organisation, ACTIVITÉ d’ AttijariWafa Bank:
§1: CAPITAL ET ACTIONNARIAT
« Le capital d AttijariWafa Bank s’élève à 1 929 959 600 DH .

Le capital est reparti comme suit au 30/02/2005:

capital de AttijariWafa Bank
Source du graphique: Document publié par AttijariWafa Bank, sur les chiffres clés réalisés dans le premier semestre de 2005.

L’analyse de l’actionnariat d’ AttijariWafa Bank est révélatrice d’une stabilité du noyau dur de la banque et de la confiance qui lui accorde ses actionnaires:

·  Le groupe ONA: actionnaire de référence avec une participation de 33%, il compte pleinement sur la banque pour la concrétisation des synergies intra-groupes.
·  Grupo Santander: second actionnaire de référence d’AttijariWafa Bank, avec une participation de 14,5%, cet actionnaire historique et partenaire actif dans l’ex-BCM, il constitue la 1 ère capitalisation boursière en zone Euro.
·  Autres institutionnels étrangers: avec une participation de 6,9%.
·  Divers institutionnels locaux: avec une participation de 30,7%; composés essentiellement de la compagnie d’assurance et de la caisse de retraite.
·  Flottant: 14,9%» 15(*)

§2: LES SEGMENTS D’ACTIVITÉS D’ ATTIJARIWAFA BANK
« L’organisation d’AttijariWafa bank,vise à placer le client au centre de ses préoccupations,dans une optique de cross-selling(ventes- croisées) tout en assurant un service au meilleur standard;la maîtrise du risque et le renforcement du contrôle sont également des axes essentiels pour le groupe .

Attijariwafa bank s’organise autour de 5 « busniss unit» autonomes et dotées de moyens propres:
1)La banque des particuliers et des professionnels: gère un portefeuille composé d’une clientèle de particuliers et professionnels et des MRE ,assure le placement des produits bancaires et para bancaires; elle compte 475 agences reparties en 35 groupes dépendant eux mêmes de 8 réseaux .

2)La banque de l’entreprise:elle regroupe la clientèle des grandes entreprises et celle des PME, auxquelles elle propose un service adapté à leur besoins spécifiques,elle regroupe également des pôles de compétence dans les métiers de l’international du financement de l’investissement, du e- banking(banque électronique)…

3) La banque de l’investissement: elle comprend les activités de marché de financement et de conseil: couvre les activités de change et financement des devises, les activités de conseil en matière de f- a, introduction en bourse…

4) la banque privée de gestion d’actifs et d’assurances: cette business unit rassemble toutes les activités de gestion de l’épargne, il s’agit de l’assurance, gestion d’actif…

5) les services financiers spécialisés: réunissent l’ensemble des activités para bancaires, gérées par les filiales d’Attijariwafa bank» 16(*)

§3: ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET FILIALES D’ATTIJARIWAFA BANK
3.1: L’ORGANISATION ADMINISTRATIVE
« La gestion du nouvel ensemble est assurée par une direction générale collégiale.

Un comité exécutif dirige la banque sur le plan opérationnel; des comités spécialisés présidés par le PDG complètent le dispositif dans le sens de la collégialité des décisions.

3.2: LES FILIALES D’ATTIJARIWAFA BANK
AttijariWafa Bank compte aujourd’hui: 10 filiales:
· Wafa salaf: n°1 du crédit à la consommation
Elle dispose de la gamme de produits la plus diversifiée: prêts personnels, crédits renouvelables, cartes de crédits;

· Wafacash: leader des transferts internationaux
Offre aux clients non bancarisés 3 activités: le transfert international (western union), le transfert local (cash express) et le change manuel;

· Wafa LLD
Spécialisée dans la location longue durée (lld), de voitures matériaux..

· Wafabail: n°2 dans le leasing
En 2004, wafabail a fusionné avec Attijari leasing, elle est spécialisée dans le leasing mobilier et immobilier;

· Wafa assurance: n°1 de la bancassurance
Elle développe l’assurance ainsi que la bancassurance au profit de la clientèle d’ AttijariWafa Bank;

· Wafa immobilier: n°2 dans l’octroi des crédits immobiliers.
Elle spécialisée dans la distribution de crédits pour l’acquisition, la construction et l’aménagement de logements;

· Wafa gestion -Attijari management: n°1 dans la gestion d’actifs
Spécialisée dans la gestion d’actifs, à travers la gestion et la valorisation de l’épargne grâce à l’offre complète des produits et services financiers, SICAV, FCP; elle occupe 35 % de parts de marché;

· Attijari factoring: n°1 dans l’affacturage.
Elle prend en charge la gestion des comptes clients, couvre les risques d’impayés ainsi que le recouvrement des créances;

· Attijari finance Corp.
Elle assure le conseil en matière de fusion-acquisition, l’introduction en bourse;

· Attijari intermédiation
Elle développe les services de: placement des titres, conseil en investissement, recherche financière sur les sociétés cotées» 17(*)

Organigramme d’AttijariWafa Bank

Organigramme d’AttijariWafa Bank

B- Les performances d’AttijariWafa Bank: STRUCTURE DE L’ACTIF ET DU PASSIF
1.1: LA STRUCTURE DE L’ACTIF
« Le 1er semestre de l’année 2005, s’est annoncée en forte hausse, le total bilan s’est établi à 115,76 milliards de Dh contre 101,19 milliards de Dh à fin juin 2004.

En 2004, les crédits représentaient 43,5% du total actif, les prêts interbancaires ont beaucoup évolué, ils représentaient 13,8%de l’actif alors que les bons de trésors et assimilés n’était que de 17,7%.

Grâce au positionnement important de l’ex-Wafabank, sur le segment de l’immobilier, la part de marché d’ Attijariwafa bank sur le segment des crédits immobiliers, a atteint 9 345 748 au 30/06/2005, contre 8 599 141 au 30/06/2004.

Les créances sur la clientèle ont vu leur part augmenter de 46,3 au 30/06/2004, à 58,6 milliards de Dh sur la même période en 2005.

En 2004, l’essentiel de la clientèle d’Attijariwafa bank été composé de sociétés privées, 57% des crédits distribués par la banque, ont été alloués à cette catégorie de clients; les particuliers occupaient le 2ème rang avec une part de 23% de l’ensemble des crédits distribués.

Le graphique suivant, montre la répartition des créances clientèle nettes d’Attijariwafa bank en 2004.

la répartition des créances clientèle nettes d'Attijariwafa bank

Source du graphique: Etude réalisée par CFG Group, sur Attijariwafa bank: « note secteur bancaire: focus Attijariwafa bank»; en date du 08/2005.

Concernant les prévisions futures, les analystes pensent que la structure de l’actif d’ Attijariwafa bank, devrait varier au cours des prochaines années; en effet, ils estiment qu’il existe un potentiel réel de croissance des crédits au cours des prochaines années, compte tenu du faible ratio crédits /dépôts qui se situe à 52,9%.

1.2: LA STRUCTURE DU PASSIF:
Le 1er semestre 2005, confirme la solidité de l’assise financière d’Attijariwafa bank, avec des capitaux propres qui s’élèvent à 9,875 milliards de Dh contre 9,348 milliards de Dh une année plus tôt, soit une croissance de 5,6%.

La structure du passif est composée essentiellement de dépôts, le 30/06/2005 les dépôts clientèles se sont établis à 89,2 milliards de Dh contre 79,4 milliards de Dh, sur la même période en 2004.

Le graphique suivant, montre la répartition des dépôts d’Attijariwafa bank par type de clientèle en 2004:

la répartition des dépôts d'Attijariwafa bank

Source du graphique: Etude réalisée par CFG Group, sur Attijariwafa bank: « note secteur bancaire: focus Attijariwafa bank»; en date du 08/ 2005.

Les dépôts en 2004, provenaient essentiellement des particuliers qui ont représenté 40% du total des dépôts collectés.

Les MRE étaient la 2ème plus importante source de financement, et ils ont constitué le quart de l’ensemble des dépôts de la banque en 2004.

Coté prévision, les analystes estiment que la situation du passif va rester stable au cours des prochaines années, avec une prédominance des dépôts qui continueront d’être la principale source de financement.

La croissance annuelle moyenne des dépôts d’Attijariwafa Bank est estimée à 9,2% et ce à partir des prochaines années, avec une part stable de 38 % dépôts rémunérés.

III-3 Les dernier chiffres d’AttijariWafa Bank:
AttijariWafa Bank a progressé en 2009 au niveau de ses résultats. Le produit net bancaire consolidé du groupe s’établit à 13,3 milliards de dirhams et le total bilan s’élève à 290,4 milliards de dirhams.
Le Groupe AttijariWafa Bank réalise une bonne performance en 2009, malgré un début d’année dans l’incertitude à cause de la crise financière internationale. Le produit net bancaire consolidé du groupe enregistre une hausse de 20,9% par rapport à l’année 2008, s’établissant à 13,3 milliards de dirhams. Cette progression est essentiellement attribuée à la bonne performance de la marge d’intérêt et du résultat des activités de marché et à la plus-value dégagée de la cession d’une partie de Wafasalaf et du Crédit du Maroc au Groupe Crédit Agricole S.A (France).

Au 31 décembre 2009, le total bilan du groupe s’est élevé à 290,4 milliards de dirhams, contre 258, 9 milliards de dirhams au 31 décembre 2008. Cela constitue une évolution de 12,1%. Les fonds propres consolidés totalisent 24,8 milliards de dirhams, en amélioration de 17,5% comparativement à fin décembre 2008. Ces résultats ont été présentés lors d’une conférence de presse organisée à cet effet, lundi 1er mars, au siège du groupe à Casablanca, par Mohamed El Kettani, P-dg du Groupe AttijariWafa Bank. «Au Maroc, les activités financières du groupe enregistrent au terme de l’année 2009 une évolution satisfaisante. Ces réalisations sont à mettre à l’actif d’un positionnement solide de la banque et de ses filiales, ainsi que d’une stratégie adaptée à son environnement», a souligné M. El Kettani.

Au deuxième semestre 2009, le Groupe AttijariWafa Bank a finalisé l’acquisition de quatre filiales du Groupe français Crédit Agricole (Société ivoirienne de banque, Crédit du Sénégal, Union gabonaise de banque et Crédit du Congo), confortant ainsi sa vocation d’acteur régional de premier plan au Maghreb et en Afrique subsaharienne, et de vecteur du développement économique régional. Sur les huit pays de l’Afrique de l’Ouest, le groupe est présent dans quatre d’entre eux, faisant d’AttijariWafa Bank un acteur majeur de l’industrie bancaire. Les ressources globales dans cette zone atteignent 15,62 milliards de dirhams, en hausse de 13% à fin 2009, par rapport à l’année 2008.

Les crédits par décaissement évoluent de 7%, à 12,63 milliards de dirhams. AttijariWafa Bank est le premier groupe financier et bancaire du Maghreb et occupe le 6ème rang des banques africaines. En plus de l’activité bancaire, le groupe opère à travers des filiales spécialisées, dans tous le métiers financiers: assurance, crédit immobilier, crédit à la consommation, leasing, gestion d’actifs, intermédiation boursière, conseil, location longue durée, factoring… Le nombre de clients du Groupe AttijariWafa Bank a atteint 4,2 millions au 31 décembre 2009.
Section II: Les mutations d’ordre national
Chapitre II: Comportement des grandes banques au Maroc face au nouveau monde financier

Lire le mémoire complet ==> (La banque au Maroc face aux défis De la mondialisation financière)
Université Moulay Ismail – Meknès
Faculté de Sciences Juridiques, Economiques et Sociales
Mémoire de fin d’études – Option: Finance
______________________________________________
9(*) Journa Passerelles, c’est le journal interne d’Attijariwafa bank; n°10, en date du 1/2005.
10(*) Tahar Daoudi: « la banque au Maroc: évolutions récentes, structures et organisation»; dépôt légal 1488/99 , année 1999;page:120..
11(*) Site d’Attijariwafa bank:www.attijariwafabnk.com
12(*) Adil Boukhima & Hanaâ Foulani , enquête menée par le magazine « Economie & Entreprise» sur Attijariwafa bank en mai 2005
13(*) Avis publié par la Bourse de Casablanca sur l’OPE et l’OPA visant les actions de wafabank, à l’initiative de la BCM le 20/04/04
14(*) Rapport d’activité d’Attijariwafa bank pour l’exercice 2004
15 (*) Rapport d’activité d’Attijariwafa bank pour l’exercice 2004.
16(*) Document publié par Attijari wafa bank: « une banque nouvelle pour un Maroc nouveau».
17(*) Rapport d’activité d’Attijariwafa bank pour l’exercice 2004