Les contraintes à la mise en place du contrôle de gestion

By 24 January 2011

Les contraintes à la mise en place du contrôle de gestion (1-3)

Le contrôle de gestion n’est pas un long fleuve tranquille, sa mise en place semble facile, mais des difficultés se posent sur le terrain, et on assiste souvent à de nombreuses réticences et de nombreux obstacles.

Ils ne sont pas insurmontables mais il faut les connaitres pour pouvoir mieux les franchir

* La résistance sociale au changement :

Tout le monde craint le changement, cette attitude est humaine, dès que vous avancez le mot changement, vous déclenchez un phénomène de résistance, Cela s’explique généralement par l’absence d’une culture orientée vers le reporting.

*  La peur de la sanction:

C’est une certaine liée à l’obtention d’un résultat, les interrogations portent sur les conséquences de ces résultats. S’ils sont mauvais que va-t-il passer ? vais-je être sanctionné ? Ces questions sont valables du haut en bas de la hiérarchie

* La prégnance des anciens paradigmes

Nous nous heurtons ici à une logique de territoire ou à certains alibis par exemple, tout le monde doit être traite de la même façon sous prétexte d’être au service de l’intérêt général

* Des difficultés conceptuelles

Ce sont des modèles de gestion qui sont compexes à mettre en place. Il ne faut pas se tromper ou être trop ambitieux . Il vaut mieux un système assez robuste qui recueille un consensus plutôt qu’un système exhaustif qui traite tous les rouages de l’entité.

* Les indicateurs

Il en existe beaucoup dès que nous entrons dans les notions de source d’information ou de périodicité, des protestations émergent.

* Un management inadapté

Il affiche un management par objectif mais, en pratique, ne fonctionne pas du tout de la sorte. Ce contraste est tout de suite perçu par les collaborateurs et décrédibilise la démarche ou la rend très difficile.

* Le calcul des coûts

Il est difficile et compliqué dans les administrations car il renvoie à des notions de mauvaise gestion.

* Des systèmes d’information inadaptés

Ils ont été créés pour répondre à des prescriptions réglementaires et non pas pour fournir de la gestion de qualité.

* Des tâches supplémentaires

Le contrôle de gestions fournit des tâches supplémentaires.

* Une progression différenciée difficile à gérer au sein de l’organisation

Les services pilotes vont aller très vite, et des services qui n’ont pas été déclarés pilotes, car ils étaient plus difficiles à traiter, vont l’être par la suite.

* L’absence de système d’incitation financière pour les cadres

Généralement, dans le secteur privé, les cadres qui ont atteint les objectifs fixés par le contrôle de gestion sont récompensés , ce qui les incite à poursuivre leurs efforts. Cette récompense peut être financière ( primes) ou prendre la forme d’avantages en nature ( congés, voyages , offerts )

Ce type de rémunération directe en fonction des résultats n’est pas possible actuellement dans la majorité des organisations publiques.

De ce faite, comment récompenser les cadres qui atteignent leurs objectifs comment les motiver et éventuellement, comment, les sanctionner ?

* La présence d’objectifs tactiques multiples, mal définis et changeantsLes contraintes à la mise en place du contrôle de gestion

Du faut de la complexité des missions des organisations publiques, la déclinaison de ces missions en objectifs tactiques n’est pas chose aisée. Cela se traduit parfois par des objectifs tactiques imprécis, et changeants.
Une autre difficulté se présente dés la formalisation des objectifs, c’est l’ignorance des besoins des usagers.

Sans trop tarder sur les containtes qui peuvent éventuellement bloquer la mise en place du contrôle de gestion au sein des organisations publiques, on va présenter tout de suite les pré-requis indispensable, à notre avis afin de constituer une plate forme pour une telle mise en place.

L’analyse de ses pré-requis conduira certainement à imaginer la nature des problèmes qui peuvent entraver l’opération de la mise en place, et éclairera davantage les idée avancées dans la paragraphe précédente.

Section 1 : le contexte particulier des organismes publics
Chapitre I : Intégrer le contrôle de gestion dans les organisations publiques
Deuxième partie: Intégration de contrôle de gestion dans la nouvelle gestion publique ( management public)

Lire le mémoire complet ==> (Le contrôle de gestion: Dispositif de management pour les organismes publics)
Mémoire pour l’obtention du diplôme du cycle supérieur de L’Ecole Nationale d’Administration
MINISTRE DE LA MODERNISATION DES SECTEURS PUBLICS