Le contrôle de gestion et le management public

By 23 January 2011

1-2- Le contrôle de gestion et le management public

Aujourd’hui, le modèle bureaucratique dans les administrations publiques est fortement remis en cause. Le contexte actuel de société, par la diminution des ressources et l’augmentation des exigences citoyennes, amène à redéfinir des fonctionnements et des habitudes acquis depuis des décennies . Ceci au moment où les débats sont de plus en plus axés sur les notions de «  service public économique d’intérêt général » et de «  service universel » .

Trois raisons essentielles ont conduit les Etats à s’engager, plus ou moins résolument, dans des réformes de modernisation de la gestion publique : la contrainte budgétaire, le souci d’une utilisation plus efficace de l’argent public, l’impératif de transparence de l’action administrative.

Désormais, l’usager se trouve placé au centre des préoccupations dans une logique de qualité de service élevée à des prix les plus abordables possibles. L’enjeu devient clair : les techniques de gestion à mettre en œuvre doivent intégrer désormais ces paramètres qui conditionnement le développement du management public.

Les termes «  gestion » et « management » sont employés de nos jours couramment mais pas toujours de manière cohérente car ces concepts restent souvent très approximatifs dans la pratique quotidienne . Si donner un contenu précis à ces mots n’est pas une tâche aisée, pour certains l’origine anglo-saxonne du mot management n’est pas prouvée. Elle pourrait remonter au vieux français « ménagement » qui signifiait : «  l’art de conduire , de diriger de manier … » . Pour d’autres, management viendrait de l’anglais «  to manage , diriger » Quoi qu’il en soit, ce mot fait désormais partie du vocabulaire franglais . Quant au terme gestion, il est utilisé de manière très différente d’un pays à un autre en étant assimilé à la notion de contrôle pour les uns de pilotage pour les autres , de suivi financier pour d’autres encore.

Les termes gestion et management ayant été au fil du temps si fortement connotés par l’entreprise, il semble normal de s’y rapporter pour les comprendre  Tous les sociologues du secteur privé reconnaissent que deux types de décisions contribuent au bon développement d’une entreprise : les décisions stratégiques et les décisions tactiques. Les décisions stratégiques, à partir de l’observation du passé façonnent au fil du temps les activités de l’entreprise et ses relations avec l’extérieur. Mais pour faire face au jour le jour , les décisions tactiques permettent de maintenir l’activité quotidienne de l’entreprise.
Gérer une entreprise ou une organisation , c’est d’une part définir ses orientations à long terme et d’autre part prendre quotidiennement les décisions qui lui permettent de vivre.

Le contrôle de gestion et le management publicOn distingue ainsi les deux composantes suivantes :

* La gestion et le management de type stratégique de l’organisation, c’est-à-dire l’acte de définir les choix fondamentaux qui engagent profondément l’avenir et qui sont très largement des paris dont on cherche à limiter l’incertitude,

* La gestion et le management de type opérationnel qui maintient l’activité de l’organisation et qui est l’art de la conduire, de la diriger de la planifier et de la contrôler.

Deux conceptions du management public se cotoient au sein des services publics. Une conception globale qui est conçue comme le management du pouvoir politique, et des politiques mais qui est loin de faire l’unanimité dans le monde . L’autre conception, qui est plus consensuelle, considère que le management public est «  le management des services publics ».

On peut donc tirer de ceci la définition suivante : le management public peut être compris comme la mise en œuvre de l’ensemble des processus d’organisation, de pilotage et de contrôle des organisations publiques qui visent à améliorer leur efficacité et leur efficience dans le contexte de leurs compétences.

Ce management public permet aux responsables du secteur public de conduire les organisations dont ils ont la charge par la mise en œuvre de techniques et de méthodes déterminées.

Section 1 : le contexte particulier des organismes publics
Chapitre I : Intégrer le contrôle de gestion dans les organisations publiques
Deuxième partie: Intégration de contrôle de gestion dans la nouvelle gestion publique ( management public)

Lire le mémoire complet ==> (Le contrôle de gestion: Dispositif de management pour les organismes publics)
Mémoire pour l’obtention du diplôme du cycle supérieur de L’Ecole Nationale d’Administration
MINISTRE DE LA MODERNISATION DES SECTEURS PUBLICS