La mobilisation des ressources en eau – les barrages au Maroc

By 9 September 2010

L’eau dans le bassin versant du Sebou : Etat des lieux – Chapitre I :

II- Mobilisation des ressources en eau

2-1 –L’effort de mobilisation

* Les grands barrages:

Le bassin du Sebou comporte 10 grands barrages et 44 petits barrages et lacs collinaires, Parmi ces ouvrages figure le barrage Al –wahda, deuxième grand barrage en Afrique, avec une capacité de stockage de 3714 millions de m3 ce barrage joue un rôle capital dans l’irrigation de la plaine du Gharb et sa protection contre les crues dévastatrices de l’oued Ouergha.

La capacité globale actuelle de stockage de 10 grands barrages du bassin est de 5836 millions de m3.

Tableau 1: Aménagements hydrauliques existants

Aménagements hydrauliques existants

Barrage Oued Mise en service Volume normal
Mm3 But Superficie irrigable (ha ) Energie produite (Gwh/an)
Allal El Fassi Sebou 1990 64 E.T 98.000 270
Idriss 1er Inaouene 1973 1152 E.I 120
El Konsera Beht 1935 230 E.I.AEPI 29.000 24
Sidi chahed Mikkes 1996 170 AEPI.I 830 –
Sahla Sahla 1994 62 I.AEPI 3.240 –
Al wahda Ouergha 1996 3714 E.I 110.000 400
Barrage de garde Sebou 1991 37 I – –
Bouhouda Sra 1998 55.5 AEPI.I 2800 –
Asfalou Asfalou 1999 317 AEPI 8300 –
Bab louta Bousbaa 1999 35 AEP – –
TOTAL 5836.5 252170 814

Source : Agence de Bassin hydraulique du Sebou

E: énérgie . I: irrigation , AEPI : alimentation en eau potable et industrielle, T : transferts

* Les petits barrages et lacs collinaires

Une quarantaine de petits barrages et lacs collinaires ont été réalisés en régie dans le bassin du Sebou. Ils totalisent une capacité de Stockage globale de 20 millions de m3 et sont destinés essentiellement au renforcement de l’alimentation en eau potable à l’irrigation de petits périmètres, à l’abreuvement au cheptel et également à la protection contre les inondations.

2-2- Les barrages en projet :

Les barrages programmés dans le cadre du plan directeur intégré d’aménagement des eaux des bassins du Sebou , Bou regreg et Oum Er Rbia approuvé par le conseil supérieur de l’Eau et du climat lors de sa sixième session tenue en 1992 et qui ne sont pas encore réalisés sont :
• Le complexe Mdez-Ain Timedrine sur le haut Sebou pour la production hydroélectrique.
• Le barrage Sidi Abbou sur l’oued le leben pour l’irrigation des périmètres de la petite et moyenne hydraulique situés à son aval.
• Le barrage Ouljet Essoltane sur l’oued Beht pour le renforcement de l’irrigation de périmètre de Sidi Slimane et l’AEPI de Khémisset et Tifflet.
• Les barrages Tafrant, Rhafsai et bab Ounder respectivement sur les affluents Aoudeur, Aoulai et sur l’oued Ouergha pour le renforcement de la régularisation des eaux de cet oued au niveau de barrage Al wahda
• Mechraâ Lahjar pour dériver les eaux de l’oued Sebou un faveur de certains secteurs du Beht et de la troisième tranche d’irrigation du Gharb via le canal G.

Tableau N°2 : Aménagement hydrauliques projetés

Aménagement hydrauliques projetés

Barrage Oued But Retenue Mm3 Puissance installée Mw
M’dez Sebou I.E 600 52
Ain Timedrine Sebou E 3 148
Sidi Abbou Lebene I 70 5
Oueljet soltane Beht AEP.I 210 16
Taffrant Ouergha PE 290 21
Rhafsai Ouergha PE 145 30
Bab ouender Ouergha PE.I 390 38
Mechraâ Lahjar Sebou I 20 7
Total 1728 317

Source : Agence de bassin hydraulique du Sebou.

Lire le mémoire complet ==> (La gestion de la demande en eau: cas de bassin versant du Sebou)
Mémoire de licence en Science Economique et Gestion
Faculté des Sciences Juridiques – Meknes